Menu
S'identifier
Institutions

Les Turcs dispensés de visa Schengen à partir de juin


Publié le : 04.05.2016
{ element.images.0.titre }}
Les Turcs munis d'un passeport biométrique seront exemptés de visa dès la fin juin. I Crédit photo ©Wikipédia

La Commission européenne a entériné la décision attendue d’exempter les Turcs de visas pour accéder à l’espace Schengen.

C’est une victoire pour Ankara. La Commission européenne a officialisé ce mercredi le processus d’exemption de visas pour les Turcs souhaitant circuler dans l’espace Schengen. Il s’agit de l'une des conditions de l’accord trouvé le 18 mars dernier afin d’endiguer la crise migratoire européenne.

La Turquie réclamait l'exemption de visas en contrepartie de l'accueil des migrants expulsés des îles grecques, y compris les demandeurs d’asile.

Cette décision, qui ne concerne que les courts séjours, est sujette à la condition de respecter les 72 critères établis par la législation européenne. A ce jour, 64 critères seraient déjà remplis.

Le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, affirme qu’Ankara doit en respecter cinq autres "d’ici à la fin juin", dont une nouvelle législation sur le terrorisme, une lutte accrue contre la corruption et la négociation d’un accord avec Europol pour que l'exemption soit effective.

Le Parlement doit s'exprimer sur la question

Le gouvernement turc met un point d’honneur à faire respecter cette mesure et a menacé à plusieurs reprises de ne plus remplir sa part de l’accord migratoire si l’UE revenait sur sa décision.

Côté européen, Frans Timmermans défend la politique menée par la Commission, qui produirait déjà des effets : "L’accord a clairement donné des résultats : il y a désormais moins de 100 arrivées par jour sur les îles grecques au lieu de milliers à l’automne".

Des critères pourtant fondamentaux manquent encore à l’appel pour exempter la Turquie de visa Schengen dans les règles : respect des droits fondamentaux de l’homme, liberté de la presse, sécurité des documents d’identité…

Enfin, cette nouvelle mesure ne devrait concerner que les détenteurs d'un passeport biométrique. Elle entrera en vigueur au plus tôt à la fin du mois de juin. Le temps pour le Parlement européen et les Etats membres de se prononcer sur la question. 

M.G. avec AFP

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format