Menu
S'identifier
Institutions

Les professionnels du tourisme alertent sur les dangers d’un vote Front National


Publié le : 04.05.2017 I Dernière Mise à jour : 04.05.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Sans jamais la nommer, les huit signataires s’inquiètent ouvertement du programme de Marine Le Pen. ©Adobe Stock

Associations et syndicats se mobilisent et prennent clairement position contre Marine Le Pen et sa politique destructrice pour le tourisme en France. Une première.

A trois jours du second tour de l’élection présidentielle, les présidents du GNC, du SETO, de l’UMIH, des Entreprises du Voyage, de l’APST, de l’ADONET, des Domaines Skiables de France et de l’IFT ont signé mardi et diffusé ce matin une tribune dans laquelle ils se mobilisent et rappellent les conséquences que pourraient avoir l’élection de Marine Le Pen pour le tourisme.

"Rares sont les occasions où les organisations professionnelles s’expriment publiquement sur leurs choix politiques. Nous n’avons pas vocation à soutenir un candidat et chacun est libre de son vote. Pour autant, il est de notre responsabilité de rappeler les conséquences de l’application d’un programme politique, économique et social de l’un des finalistes susceptible d’entraver gravement le développement de notre activité touristique."

Sans jamais la nommer, les huit signataires s’inquiètent ouvertement du programme de Marine Le Pen et s’interrogent : "Comment faire rimer tourisme et fermeture des frontières ? Comment faire rimer tourisme et protectionnisme ? Comment faire rimer tourisme et repli sur soi ?"

"Il ne peut exister de frontières entre les personnes"

Les institutions ne manquent également pas de rappeler que les partenaires du tourisme qu’elles représentent sont "divers et multiples" et que "nos entreprises vont de la TPE à la multinationale et qu’il ne peut exister de frontières entre les personnes quel que soient leur origine, leur âge, leur culture ou leur métier".      

Les signataires insistent aussi sur le fait que la sortie de l’euro et les mesures de protectionnisme prônées par le FN "pénaliseraient directement nos entreprises et leurs salariés en réduisant leur compétitivité vis-à-vis de nos principaux concurrents européens". Sans oublier l’image et l’attractivité de la destination France qui seraient "durablement affectées".

Espérons vivement que leur appel sera entendu.

Céline Perronnet

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format