Menu
S'identifier
Institutions

Les nouveaux chantiers de l'Institut Français du tourisme


Publié le : 27.10.2016 I Dernière Mise à jour : 27.10.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Georges Rudas a été nommé président de l'IFT en juin dernier. ©IFT

Georges Rudas, président de l'IFT depuis juin dernier, veut impulser une nouvelle dynamique à cet organisme privé.

L'Institut Français du Tourisme (IFT) est désormais présidé par Georges Rudas, par ailleurs président d'Amadeus France. Pour rappel, cette association Loi 1901 a été créée en 2008 par Paul Dubrule (ex-président d'Accor) et Jean-Luc Michaud. 

A quoi sert l'IFT? "En regroupant les acteurs privés de l'économie du tourisme au sens large, nous fonctionnons comme un laboratoire d'idées pour développer le tourisme réceptif et émetteur", résume Georges Rudas. C'est un lieu unique de réflexion. Ma mission est de coordonner et de redynamiser l'ensemble pour mettre l'IFT en ligne avec la réalité économique du secteur".

Parmi les 50 membres adhérents, figurent l'APST, le Seto, Les Entreprises du Voyage, mais aussi des syndicats hôteliers (Synhorcat, Umih), l'Unat, la Fédération Nationale de l'Hôtellerie de Plein Air, des groupes hôteliers (Accor, Louvre Hôtels,..), Paris Aéroport, des écoles et des organismes de formation (Escaet, Infa), le Welcome City Lab.

"Nous voulons faire entrer davantage de start-up, plus des grands acteurs du collaboratif et du web", déclare-t-il. Il précise que L'IFT fonctionne uniquement sur les cotisations des membres, sans financement public.

En mettant en place un nouveau comité d'orientation stratégique, Georges Rudas a identifié sept chantiers transversaux : l'innovation, le développement, la stratégie digitale et la communication, les partenariats, la formation et l'emploi, les relations internationales, la prospective et la veille.

Un plan d'action en trois thèmes

Les responsables de commissions sont en train d'être nommés : Frédéric Lorin (directeur du salon IFTM Top Resa) est en charge du développement, Marie Alantaz (directrice de l'Escaet) de la stragégie digitale, Fabrice Tessier (directeur des relations écoles chez Accor) de l'emploi, Lucien Salemi (président de Challenge Tourisme) des partenariats,...

"Mon plan d'actions pour 2017 s'articule autour de trois thèmes, précise Georges Rudas. En premier, la formation, l'accueil et l'emploi, qui concernent tous les secteurs du tourisme. L'IFT travaille déjà beaucoup sur l'amélioration de la formation et sur les critères d'adaptation aux besoins des entreprises. Puis, l'innovation et la digitalisation, et enfin, l'exploitation des données. L'idée est d'analyser ces thèmes en concertation avec les pouvoirs publics, comme Atout France, ou le ministère des Affaires étrangères, qui compte le tourisme dans son portefeuille".

Le plan détaillé sera présenté au prochain conseil d'administration le 12 janvier. "Il y aura des petits déjeuners débat avec les acteurs concernés, et un Livre Blanc sur la formation, en partenariat avec la CCI de Paris. En outre, nous organiserons deux colloques, dont l'un tournera autour de l'actualité électorale et de l'importance de la gestion du tourisme en France", annonce-t-il déjà.

Catalina Cueto

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format