Menu
S'identifier
Hébergement

Un mois de septembre au beau fixe pour l’hôtellerie française


Publié le : 02.11.2017
{ element.images.0.titre }}
L'hôtellerie niçoise retrouve une fréquentation quasi-normale. I Crédit photo ©DR

Selon le baromètre In Extenso sur les performances hôtelières, septembre a été un bon cru pour l'hôtellerie hexagonale, aussi bien en termes de fréquentation que de prix moyens.  

La reprise de l’activité hôtelière se confirme à Paris et à Nice, deux destinations touchées de plein fouet par le terrorisme ces dernières années. De manière générale, c’est l’hôtellerie française dans son ensemble qui se porte bien, à en lire les résultats du baromètre In Extenso sur l’activité du secteur pour le mois de septembre. Le cabinet annonce ainsi, pour fin septembre, un RevPar en hausse de 3%, boosté par une fréquentation qui enregistre quant à elle près de +4%.

En Ile-de-France, les voyants sont tous au vert sur la période. Pour rappel, septembre est traditionnellement un mois fort pour la destination avec la tenue de salons majeurs parmi lesquels Maison & Objet ou encore Première Vision. Le taux d’occupation culmine ainsi à plus de 85% sur la période tandis que les prix moyens affichent +1% dans le segment Luxe et Palaces et jusqu’à +4% pour l’hôtellerie économique. L'hôtellerie francilienne termine le mois avec un RevPar et un taux d’occupation en hausse tandis que le prix moyen est, lui, en retrait.

Les régions dans la lignée de la capitale

Sur la Côte d’Azur, le soleil a largement brillé au-dessus des établissements hôteliers en ce mois de septembre. Le RevPar est ainsi en hausse sur toutes les catégories de 1% pour l’hôtellerie super-économique à 9% pour le milieu et haut de gamme. A noter, la reprise enregistrée par l’hôtellerie niçoise dont le taux d’occupation culmine à 90% pour le secteur du luxe et du gamme et à 87% sur le segment milieu de gamme.

En régions, les chiffres sont également bons, avec un RevPar en hausse de 4 à 5% toutes catégories confondues. Le taux d’occupation est lui aussi tout à fait honorable, supérieur à 70%. On note également une hausse des prix moyens (+2,44%) en moyenne. Ces bonnes performances sont notamment tirées par Bordeaux, Lille ou encore Strasbourg qui font office de locomotives du secteur.

Les résidences de tourisme de la région parisienne ont également bénéficié de ce climat clément avec, à fin septembre, une hausse de 2 à 3% du RevPar. En région, cependant, celui-ci perd quelques points, de -1 à -3%.

Constance Dive

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format