Menu
S'identifier
Hébergement

Le château de Versailles s'appuie sur Alain Ducasse pour ouvrir un hôtel de luxe


Publié le : 04.04.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Le Grand Contrôle, le Petit Contrôle et le Pavillon des premières 100 marches représentent un espace inoccupé de 2 800 m2. ©Château de Versailles

Le groupement qui a remporté l’appel d’offres s’est engagé à investir pour restaurer les lieux et créer un hôtel d’une vingtaine de chambres et un restaurant gastronomique.

Dormir au château de Versailles devrait être possible d’ici deux ans. L’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles a lancé le 1er août dernier un appel d’offres pour transformer en hôtel un ensemble de trois bâtiments longeant le parterre de l'Orangerie : le Grand Contrôle, le Petit Contrôle et le Pavillon des premières 100 marches. Cet ensemble représente un espace total de 2 800 m2, inoccupé depuis 2008.

Parmi une vingtaine de candidatures françaises et étrangères, c’est le groupement réunissant LOV Hotel Collection (appartenant à l'homme d'affaires Stéphane Courbit) et Alain Ducasse Entreprise (le groupe du célèbre chef) qui a été retenu, a annoncé l’établissement public dans un communiqué.

Bénéficiaire d’une autorisation d’occupation pendant 60 ans accordée par l’établissement public, le groupement exploitera l’hôtel après y avoir effectué les travaux de sauvegarde et de restauration du monument historique ainsi que les opérations d’aménagement nécessaires au fonctionnement du programme hôtelier.

A noter que LOV Hotel Collection compte actuellement six établissements : Les Airelles, le Chalet Ormello, Aman Le Mélézin et Le Chalet de Pierres à Courchevel, La Bastide de Gordes à Gordes et le Pan Deï à Saint-Tropez.

Entre 8 M€ et 11 M€ d’investissement

Selon l'appel d'offres, la rénovation de la toiture et des murs représente un investissement évalué entre 4 et 7 millions d'euros, tandis que l’aménagement intérieur devrait nécessiter 4 millions d'euros supplémentaires.

Cet hôtel, qui devrait ouvrir courant 2018, comptera une vingtaine de chambres et un "restaurant de haute cuisine française". Quant à la décoration, elle sera "classique et raffinée, inspirée du XVIIIe siècle".

Dans son communiqué, le château de Versailles revient brièvement sur l’histoire du Grand Contrôle. Ce bâtiment, construit dans les années 1680 par Jules Hardouin–Mansart pour le duc de Beauvillier, a servi de 1723 à la Révolution au contrôle général des finances et abrita de grands personnages de l’histoire de France comme Turgot, Calonne, Lomenie de Brienne, Necker. Il fut affecté au département de la guerre au milieu du XIXe siècle et fut transformé en mess des officiers, affectation qui dura jusqu’en 2006. 

Rappelons qu’en 2010 le Grand Contrôle devait déjà accueillir un hôtel de 23 chambres : une concession avait été accordée à la société privée Ivy International mais cette dernière s’était finalement ravisée.

F.B.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format