Menu
S'identifier
Hébergement

Des Hôtels & des Îles reste fidèle aux agences


Publié le : 15.03.2018 I Dernière Mise à jour : 15.03.2018
{ element.images.0.titre }}
Le Toubana Hotel & Spa devrait obtenir officiellement sa 5e étoile en novembre prochain. I Crédit photo ©Des Hôtels & Des Îles

Auteur

  • Manon Gayet

Très discrète médiatiquement ces dernières années, la chaîne hôtelière est de retour après des investissements majeurs et un repositionnement de ses produits.

Des Hôtels & Des Îles va bien. C’est le message que Carole Adam, vice-présidente du groupe en charge des ventes et du marketing, est venue porter aujourd’hui à Paris. "Nous avons attendu la fin de notre période d’investissements et de travaux dans nos hôtels avant de communiquer de nouveau", annonce-t-elle d’emblée. Le groupe pèse aujourd’hui 32 millions d’euros de volume d’affaires. Depuis 2012, plus de 27 millions d’euros ont ainsi permis à son parc hôtelier (5 hôtels et 3 villas de luxe en exploitation, 4 hôtels en représentation) de se moderniser et de monter en gamme.

"Nous avons étudié notre clientèle, dont les Français ne représentent plus que 46%, et il nous semblait évident de repositionner nos produits sur du 4* et même du 5* puisque le Toubana, à Sainte-Anne, devrait obtenir sa 5* en novembre prochain. Une première en Guadeloupe", se réjouit Carole Adam. Les Américains et les Canadiens représentent 29% de la clientèle, un marché désormais prioritaire pour la chaîne hôtelière, et les touristes intra-caribéens, 9%.

Les agences de voyages, canal de distribution "privilégié"

Des Hôtels & Des Îles mise donc sur des produits de standing, voire de luxe, à vendre seuls ou en combinés. "Nous avons par exemple le Bwa Chic Hôtel & Golf qui donne directement sur un 18-trous réputé, le jardin Malanga constitué d’une maison coloniale de 9 chambres avec vue sur l’archipel des Saintes ou encore les Aqua lodges à Saint-François. Nos offres sont donc complémentaires", détaille le vice-présidente.

Pour le marché français, la chaîne hôtelière mise sur les atouts de la Guadeloupe, "alliant randonnée et tourisme balnéaire, mais aussi culture et traditions", selon Carole Adam, et sur les dessertes aériennes, qui se renforcent depuis quelques mois vers les Antilles. "Il y a Air France, Air Caraïbes, Corsair et XL Airways, et Level [la filiale low cost d’IAG, ndlr] qui arrivera cet été avec des tarifs assez incroyables !" Des atouts que les agences peuvent vanter pour vendre ces produits à leurs clients. L’activité tour-opérating représente toujours 80% du volume d’affaires de Des Îles & Des Îles et 25 à 30% de ses ventes. Et Carole Adam de conclure : "Les agences restent notre canal de distribution privilégié."

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format