Menu
S'identifier
Hébergement

De nouvelles marques entrent dans la galaxie AccorHotels


Publié le : 26.09.2016 I Dernière Mise à jour : 26.09.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Hubert Sowka, Director Global Accounts de FRHI Hotels & Resorts, et Stéphane Sonnet, directeur des ventes nationales France d’AccorHotels, jeudi dernier au salon IFTM Top Resa. ©Céline Perronnet

Le groupe hôtelier a présenté sur l’IFTM Top Resa les caractéristiques des nouvelles enseignes acquises récemment et ses objectifs à court et moyen terme.

AccorHotels passe un nouveau cap. Les différentes acquisitions réalisées ces derniers mois permettent au leader européen de l’hôtellerie de proposer une offre complémentaire à ses clients. Tout d’abord, AccorHotels a frappé fort en mettant la main, officiellement depuis le 22 juillet dernier, sur le groupe d’hôtellerie de luxe FRHI et ses 155 hôtels et resorts (dont 40 sont en cours de développement) parmi lesquels des établissements légendaires comme le Raffles à Singapour, le Savoy à Londres, le Fairmont Peace Hotel à Shanghai, le Plaza Hotel à New York ou encore le Royal Monceau - Raffles Paris.

Avec l’intégration de Raffles, Fairmont et Swissôtel, le groupe élargit considérablement sa couverture géographique dans le luxe et ambitionne de dégager 65 millions d’euros de synergies de revenus et de coûts, grâce à la combinaison des marques, à la maximisation du résultat des hôtels, à l’efficacité accrue des actions marketing, ventes et canaux de distribution, et à l’optimisation des coûts de support.

"Différents programmes vont être mis en commun et du cross selling va être mis en place", confirme Stéphane Sonnet, directeur des ventes nationales France d’AccorHotels. "Pour le moment, on se découvre et on se structure, aucun changement n’est prévu d’ici à la fin de l’année", ajoute de son côté Hubert Sowka, Director Global Accounts de FRHI Hotels & Resorts.

Avec ce nouvel ensemble, regroupant près de 500 établissements dans le luxe et haut de gamme, AccorHotels se positionne parmi les acteurs mondiaux incontournables de ce segment et peut rivaliser avec d’autres enseignes prestigieuses telles que Four Seasons et Mandarin Oriental, alors que l’américain Marriott a annoncé vendredi dernier avoir finalisé l'acquisition de son compatriote Starwood, donnant ainsi naissance au numéro un mondial du secteur.

Le groupe se positionne sur le "Airbnb du luxe"

En rachetant Onefinestay en avril dernier, AccorHotels a voulu, là aussi, ne pas se faire trop distancer par ses concurrents, Airbnb en tête. "Nous répondons à une demande des clients Airbnb qui souhaitent bénéficier de services hôteliers et de prestations haut de gamme", affirme Stéphane Sonnet. Positionné sur un créneau bien particulier, le site offre une nouvelle solution d’hébergements en louant à des particuliers des résidences de luxe laissées vacantes par leurs propriétaires couplées à des services d'hôtellerie. La plate-forme compte 2 600 adresses à Paris, Londres, Los Angeles, Rome et Miami et devrait prendre une toute autre ampleur avec le rachat d’AccorHotels. "L’objectif est de booster son développement avec 40 destinations d’ici à cinq ans", précise-t-il.

Le groupe avait, deux mois plus tôt, pris une participation de 30% dans le capital d’Oasis Collections, une autre plate-forme de location de propriété privées associées à des prestations hôtelières. La société, créée en 2009 à Buenos Aires, compte 1 500 propriétés réparties sur 18 destinations en Amérique latine, aux Etats-Unis et en Europe.

Céline Perronnet

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format