Menu
S'identifier
Economie

L’hiver démarre en beauté pour les TO


Publié le : 26.09.2017
{ element.images.0.titre }}
Malgré les ouragans, les TO restent confiants sur la zone Amérique Caraïbes, République Dominicaine en tête. I Crédit photo ©DR

Sur la lancée d’une bonne saison estivale, les prises de commande pour l’hiver sont en hausse de 9% chez les tour-opérateurs du Seto.

Et c’est parti pour un deuxième hiver en positif ! Les premiers signes en tout cas sont encourageants selon René-Marc Chikli, président du Seto (Syndicat des Entreprises du Tour-Operating), qui présentait cet après-midi en marge de l’IFTM Top Resa le bilan de l’été et les premières perspectives de la saison hiver 2017-2018.

Alors qu’environ 20% du trafic escompté sur l’année sont déjà engrangés, les prises de réservation à fin août était en hausse de 9% avec un chiffre d’affaires à +13%. "C’est encore mieux que l’an dernier à date où nous affichions +6%. Donc, il n’y a pas de raison qu’on ne fasse pas un bon hiver 2017-2018", note le Seto.  

Les Caraïbes résistent

En long-courrier, la zone Amérique Caraïbes en particulier affiche une belle croissance, République Dominicaine mais aussi Martinique et Guadeloupe en tête. "Les ouragans Irma et Maria n’ont pas ou peu touché les infrastructures touristiques des trois îles", a rappelé le président du syndicat et si les commandes ont un peu ralenti, les TO ne marquent pas d’inquiétude particulière.   

La Zone Afrique/Océan Indien est également très porteuse avec de très bons engagements, notamment vers le Cap Vert, l’île Maurice et le Sénégal. En Asie-Pacifique, les voyagistes notent un bon démarrage de la saison pour la Birmanie, le Sri Lanka, les Maldives et le Vietnam ainsi que pour l’Australie.

En moyen-courrier, le retour en grâce de destinations historiques se confirme. La Tunisie et l’Egypte semblent bien parties pour faire leur come back même si on sera encore loin des volumes d’avant 2010.  "Nous proposons des clubs Lookéa et Marmara à Djerba cet hiver", précise ainsi Pascal de Izaguire, président de TUI France mais sans engagement. Même prudence en Egypte que le groupe ne reprogramme toujours pas cet hiver. "On sent que c’est encore fragile."

Un calendrier favorable

En revanche, l’Espagne et les Canaries restent en pole position pour l’hiver tout comme la Finlande, avec des volumes moindres mais un vrai engouement. Au global, cet hiver 2017-2018 devrait, comme l’été 2017, rimer avec forte augmentation de la recette unitaire moyenne espèrent les TO. En se projetant, les voyagistes envisagent aussi avec beaucoup d’optimisme l’été 2018. "Le mois d’avril 2018, incluant les vacances de Pâques, affiche déjà un début de la saison Eté largement positif pour la Grèce et pour l’Italie", indique René-Marc Chikli. 

Pascale Filliâtre 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format