Menu
S'identifier
Economie

Les salons professionnels en recul en 2016


Publié le : 13.07.2017 I Dernière Mise à jour : 13.07.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Bilan négatif de la filière événementielle en 2016 ©Krassovsky

La fréquentation des salons grand public et professionnels a diminué de 4,7% l’an dernier, en particulier en région parisienne. Les attentats ont notamment  eu un impact sur les visiteurs étrangers.

Une année 2016 difficile pénalisée par les attentats, mais une reprise attendue pour 2017… C’est le bilan de la filière événementielle, que vient de publier l’Union Française des Métiers de l’Événement (Unimev). L’an dernier, les 566 salons, foires et congrès  grand public, mixtes et professionnels sur le territoire français recensés par l’organisme ont enregistré un recul de la fréquentation de 4,7% (à environ 14 millions de visites).

Sur le seul segment des salons professionnels, soit 239 événements analysés représentant 90% du secteur, le recul atteint 3% (2,64 millions de visites). L’Unimev constate "une baisse des visites notamment pour les manifestations du 1er semestre et les événements franciliens". Si le nombre d’exposants a progressé de 1,1%, les espaces réservés ont en revanche diminué de 5,5%. "Cela pourrait correspondre à un changement de modèle économique. De nouvelles stratégies de très forte qualification des publics se mettent peu à peu en place dans certains salons internationaux de filière afin de renforcer l’efficacité business de l’événement" estime l’Unimev. A noter une meilleure résistance  des salons en régions, moins impactés par les attentats, avec une stabilité des surfaces d’exposition (-0,2%) et des exposants ( -0,5%) et une nette hausse des visites de 3,8%.

Exposants et visiteurs étrangers en baisse

Dans le détail, ce sont plus particulièrement les exposants étrangers (44% du total des exposants des salons professionnels en France) qui ont été moins présents en 2016 (-2,6%). De la même manière, les visiteurs étrangers (30% du total) ont été moins nombreux. "Cette population a été la plus fragilisée par le contexte qu’a connu la France en 2016. On compte un fort recul par rapport aux sessions précédentes des salons professionnels" estime l’Unimev, sans plus de précision. Le Royaume-Uni garde sa première place de pays visiteur détenu depuis 2013, devant l’Italie, le Belgique et l’Allemagne.

Ce recul de l’activité a eu un impact sur les sites d’accueil (parcs des expositions, palais des congrès…), avec un recul de leur chiffre d’affaires de 5,2% par rapport à 2015. Pour autant, il est important de comparer les années paires et impaires note l’Unimev, du fait de l’organisation tous les deux ans de certaines manifestations (comme le Mondial de l’Auto). Comparée à 2014, le recul se limite ainsi à 0,4%. Pas de quoi inquiéter outre mesure les gestionnaires de sites, qui continuent à investir. Le second semestre 2017 verra notamment l’ouverture du plus grand centre de congrès d’Europe sur le site de Paris Expo à la porte de Versailles, ou encore du Centre des Jacobins à Rennes installé dans un couvent du 14ème siècle, avec notamment deux auditoriums de 1000 et 400 places. Ils feront suite à des ouvertures majeures récentes au Havre, Valenciennes, Quimper.

Thierry Beaurepère

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format