Menu
S'identifier
Economie

Les Français partiront en vacances plus nombreux mais moins longtemps cet été


Publié le : 30.05.2017 I Dernière Mise à jour : 30.05.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo 65% des Français prévoient de partir en vacances cet été, ce qui représente une augmentation de 8 points par rapport à l'année dernière. ©Adobe Stock

Selon l’étude Ipsos/Europ Assistance, le budget moyen est en baisse de 12% par rapport à l'année dernière et s'élève à 1 989€.

La 17ème édition de l’étude Ipsos/Europ Assistance sur les intentions de vacances d’été des Européens vient de paraître et affiche des prévisions plus ensoleillées que l'an dernier. 63% des 10 000 personnes interrogées en Europe, aux Etats-Unis et au Brésil déclarent qu'elles partiront en vacances cet été, soit un gain de 9 points par rapport à 2016.

À égalité avec les Britanniques, 65% des Français prévoient de partir en vacances, ce qui représente une augmentation de 8 points par rapport à l'année dernière. Cette augmentation est observée dans tous les autres pays interrogés : 63% des Allemands (+8 pts), 61% des Italiens (+9 pts), 60% des Belges (+13 pts) et 58% des Espagnols (+9 pts). L'Autriche (+3 pts) et la Suisse (sondée pour la première fois) auront le pourcentage le plus élevé de vacanciers, 66% d’entre eux ayant des projets pour les vacances d’été.

Le phénomène s'étend aux États-Unis, où les projets de vacances sont en hausse de 5 points par rapport à l'année dernière, atteignant les 66%, un pourcentage également mesuré au Brésil (66%, +2% par rapport à 2016).

Cette tendance concerne toutes les catégories sociales. Bien qu'il existe encore des décalages importants, l’augmentation des projets de vacances en Europe a été observée parmi les cadres et les employés de bureau (respectivement +5 pts à 77% et +12 pts à 73%), ainsi que parmi les ouvriers (63%, +13 pts), les retraités (51%, +6 pts) et les personnes en recherche d’emploi (48%, +12 pts).

Une durée moyenne de séjour de deux semaines

L'augmentation du nombre de vacanciers s'explique en partie par une hausse des séjours plus courts. La durée de séjour des Français devrait atteindre 2 semaines cet été, contre 2,7 semaines en 2016. Les courts séjours sont également à la hausse : 8% des vacanciers ne partiront que quelques jours (+4% par rapport à 2016) et 29% d’entre eux partiront une semaine (+13%).

On observe simultanément une baisse des vacanciers français qui prendront 4 semaines ou plus de congé (10%, -10 pts), tandis que le pourcentage de Français partant 2 ou 3 semaines reste globalement stable (respectivement 35% et 18%).

Logiquement, le budget moyen s’affiche donc en baisse, de l’ordre de 12% par rapport à l'année dernière, et  s'élève à 1 989€. Les pays disposant des budgets les plus élevés sont la Suisse avec 2 802€, suivie de l'Autriche (2 423€, -11%), de l'Allemagne (2 297€, -7%) et de la Belgique (2 179€, -10%).

Cette année, les budgets moyens des Français et des Britanniques se situent au-dessous des 2 000€ (respectivement 1 982€ et 1 888€). Les budgets sont plus modestes en Italie et en Espagne (respectivement 1 737€, -15% et 1 651€, -12%).

C.P.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format