Menu
S'identifier
Economie

L'année 2017 bien lancée pour les destinations européennes


Publié le : 09.05.2017 I Dernière Mise à jour : 09.05.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo L'Islande a enregistré une hausse de sa fréquentation de près de 54% sur le premier trimestre 2017. ©D.R.

Pour l'European Travel Commission, "la soif de tourisme européen reste forte".

Alors que l'Europe a enregistré une progression de sa fréquentation limitée à 2% en 2016 par rapport à 2015, avec 615 millions d'arrivées de touristes internationaux, l'année 2017 démarre sous de meilleurs auspices. D'après le dernier rapport de l'European Travel Commission, l'association qui regroupe les OT de 32 pays européens, "une destination examinée sur deux a connu une croissance à deux chiffres pendant les premiers mois de 2017".

L'Islande s'offre la tête du palmarès du premier trimestre, avec un nombre de visiteurs qui s'envole de 53,7%. La destination nordique profite en fait pleinement de l'augmentation de la capacité sur les routes aériennes transatlantiques.

Chypre est également bien orientée, avec une augmentation de 26% sur le premier trimestre 2017 par rapport à la même période en 2016, devant le Portugal (+24,9%) et Malte (+22,7%). Ces trois destinations "ont démontré leur succès dans la lutte contre l'effet saisonnier", commente l'European Travel Commission. Autres pays qui enregistrent une progression à deux chiffres : la Bulgarie (+18,6%), la Finlande (+18,1%), l'Estonie (+12,7%), la Slovénie (+12,7%) et la Hongrie (+11,5%). A noter la bonne performance de la Suisse qui voit sa fréquentation en hausse de 3,1% après des chiffres négatifs sur la même période en 2016.

La Turquie chute

Du côté des déceptions, le tourisme continue sa chute en Turquie, avec un recul de 8,1% sur le premier trimestre 2017. La Norvège, l'Autriche, le Monténégro et la Serbie sont également à la traîne. A noter que la France ne fait pas partie du panel…

Pour les mois à venir, l'European Travel Commission se montre globalement positive : "Les perspectives pour 2017 restent optimistes malgré des vents contraires, en particulier les préoccupations en matière de sécurité, l'incertitude qui entoure le Brexit et les possibles changements de politiques de la part du nouveau gouvernement américain", affirme l'association. La question de la sécurité, et de sa perception par les visiteurs, restent "d'une importance capitale", martèlent les auteurs du rapport.

L'European Travel Commission estime par ailleurs que la reprise attendue du rouble et le dollar fort devraient permettre de séduire plus aisément les touristes russes et américains. Au global, la prévision de croissance pour le tourisme européen s'échelonne entre 2 et 3 % pour l'année 2017.

Didier Forray

 

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format