Menu
S'identifier
Economie

Défaillances : 18 entreprises du tourisme en procédure début 2016


Publié le : 29.04.2016 I Dernière Mise à jour : 29.04.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Au premier trimestre, 16 309 entreprises françaises ont été en redressement, en liquidation ou en sauvegarde. ©DR

Selon le palmarès Altares, le secteur du tourisme s'en sort plutôt bien avec une baisse de 54% des défaillances d'entreprises de janvier à mars.

Le palmarès Altares sur les défaillances d'entreprises au premier trimestre 2016 révèle plutôt une bonne surprise : elles sont en baisse de 10% par rapport au premier trimestre 2015, à 16 309, ce qui fait une différence de 1 800 entreprises.

"Cette baisse corrige positivement le mauvais démarrage de 2015, qui avait enregistré une progression de 8% par rapport à l'année précédente, indique Thierry Millon, directeur des études Altares. Cependant, la croissance de l'économie est encore modeste et la situation des petites entreprises reste fragile".

En ce qui concerne le secteur du tourisme, Altares dénombre "seulement" 18 défaillances d'entreprises de janvier à mars 2016, contre 39 pour la même période de 2015, soit 54% en moins. Pour rappel, sur le premier trimestre 2014, elles étaient 29; et 25 pour 2013. "Ce sont des chiffres remarquables", estime Thierry Millon.

Dans le détail, ce sont 9 agences (code NAF 7911Z), 4 tour-opérateurs (code NAF 7912Z) et 5 services de réservation et activités connexes (code NAF 7990Z), qui ont connu une défaillance, que ce soit un redressement judiciaire, une liquidation judiciaire ou une sauvegarde.

Les TPE sont très touchées

A titre indicatif, tous secteurs confondus, ce sont les TPE de moins de 10 salariés qui concentrent 93% des jugements d'ouvertures et pèsent donc fortement sur la tendance globale de sinistralité.

Dans la catégorie des petite entreprises de 10 à 49 salariés, les tendances sont très positives. Moins d'un millier ont connu des défaillances. Quant aux PME d'au moins 50 salariés, elles ont inversé favorablement la courbe des défaillances depuis deux ans et enregistrent désormais un nombre de sinistres au plus bas.

Parmi les secteurs les plus touchés, Altares cite la restauration, le commerce de détail et le bâtiment, qui concentrent la moitié des défaillances au premier trimestre.

Catalina Cueto

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format