Menu
S'identifier
Economie

Bruxelles : la saison estivale fortement impactée par les attentats


Publié le : 01.04.2016 I Dernière Mise à jour : 01.04.2016
{ element.images.0.titre }}
Bruxelles devrait voir le nombre de ses arrivées baisser de 24% entre avril et août. I Crédit photo ©Joaquin Aranoa/Pixabay

Dans une étude parue le 29 mars, ForwardKeys analyse les conséquences des attentats de Bruxelles sur les réservations vers la destination et les capitales européennes.  

Le secteur est soumis à rude épreuve depuis les attentats de Bruxelles du 22 mars dernier. La base de données spécialisée dans le secteur du voyage ForwardKeys révèle que les réservations nettes à destination de Bruxelles ont chuté de 146% entre le 23 et le 29 mars derniers par rapport à la même période en 2015.

Une baisse largement expliquée par la fermeture totale de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem, ce qui pousse notamment les voyageurs à annuler ou à reporter leurs déplacements. Le segment loisirs est le plus touché, notamment les groupes, dont le nombre de réservations a diminué de 214%.

Les attentats pourraient avoir des répercussions négatives durant toute la période estivale. Les annulations et le déficit de nouvelles réservations pèseront jusque fin août. Le niveau des réservations resterait inférieur à celui de l’an passé du 14 avril au 31 août, accusant des baisses entre 6% et 11% selon les mois. Les pertes seraient toutefois plus contenues en juillet et en août.

Les réservations de groupes en provenance de Chine, prévues pour juillet et août, se maintiennent tout de même, signe que les agences de voyages suivent l’évolution de la situation, selon ForwardKeys. Une réouverture totale de l’aéroport de Zaventem pourrait notamment permettre de compenser – en partie – les pertes générées.

Le nombre d'arrivées à la baisse dans toute l'Europe

L’Europe accuse une baisse de 29% pour les réservations et de 5% pour les arrivées (contre 1% en 2015). Paris est lourdement touchée avec une baisse attendue des arrivées de 13% contre 8% déjà à la même période l’an passé, en conséquence des attentats de janvier.

L’ensemble des capitales européennes est concerné par une diminution du nombre d’arrivées à l’exception d’Amsterdam, Madrid et Barcelone, qui bénéficient de timides hausses (+1%, +2% et +4% respectivement). Bruxelles devrait voir le nombre de ses arrivées chuter de 24% (contre 13% sur la même période l’an passé).

Les arrivées depuis le continent américain, qui représentent 26% des arrivées au global, devraient baisser de 17%. Celles de l’Asie et du Pacifique (13% des arrivées) de 20%. Enfin, les arrivées d'Afrique et du Moyen-Orient (6% du nombre total d'arrivées) devraient chuter de 16%.

Manon Gayet

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format