Menu
S'identifier
E-tourisme

Start-up : comment elles peuvent travailler avec les acteurs traditionnels


Publié le : 10.06.2016 I Dernière Mise à jour : 10.06.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo De gauche à droite, Yves Lacheret (AccorHotels) et André Linh Raoul (Pole Capital), mardi dernier, à la table ronde pendant le colloque Entreprendre et innover dans le tourisme. ©CC

Des exemples de partenariats entre petites structures agiles et grands groupes existent, générateurs de gains supplémentaires.

"Mettez une start-up dans votre moteur", tel était le thème d'une conférence organisée mardi dernier lors du colloque Entreprendre et innover dans le tourisme.

La table ronde a permis de mettre en avant des exemples de partenariats entre acteurs traditionnels et start-up, encore peu nombreux.

Le miniréseau Prêt à Partir (130 agences), dirigé par François Piot, a sauté le pas. Il est devenu actionnaire d'une pépinière de start-up, la Papinière, en partenariat avec la société d'investissement Pôle Capital.

En tout, une trentaine de start-up (dans la mobilité, le voyage et l'environnement) se développent au sein de trois incubateurs dans le Grand Est et à Paris. Concrètement, les agences Prêt à Partir revendent des locations de Sejourning.com, l'une des jeunes pousses incubées. "Cela élargit la palette d'hébergements pour les clients", avoue André Linh Raoul, cofondateur de Pôle Capital.

Du côté des groupes de tourisme, certains ont fait confiance à des jeunes pousses. Ainsi, l'UCPA a adopté un système de bracelet connecté et d'appli pour compter les enfants pendant les transports en autocar. "Le système a été développé par une start-up que nous avons trouvée dans le Tremplin, l'incubateur de Paris & Co spécialisé dans le sport", précise Chadi Mraghni, directeur des services d'information de l'UCPA.

Petites structures agiles

Le secteur de l'hôtellerie-restauration s'ouvre peu à peu aux solutions des petites structures agiles. En plus de Guestonline, qui fournit des systèmes de réservation aux restaurants, ou de Pilgo, une place de marché qui compare les tarifs des hôtels et qui donne le nombre réel de chambres disponibles, il faut citer At The Corner, qui propose des services hôteliers en complément des sites d'hébergement collaboratif, du type Airbnb : gestion des clés, stockage de bagages, petits déjeuners, etc. 

"Les hôteliers sont des professionnels de l'hospitalité, autant en profiter, reconnaît Pierre-Julien Crovisier, créateur du site At The Corner. Cela leur apporte de la visibilité et des revenus complémentaires. Une vingtaine d'hôtels parisiens sont partenaires, et d'autres vont suivre à Marseille, Nice et Lyon."

L'innovation vient d'ailleurs

Enfin, le groupe AccorHotels s'est rapproché des start-up depuis deux ans, "pour faire de l'innovation de rupture", explique Yves Lacheret, directeur de la promotion et de l'accompagnement des entrepreneurs. "L'innovation vient d'ailleurs. Nous allons chercher des idées neuves en dehors de notre métier d'hôtelier, dans le retail par exemple.

Et de citer quelques exemples de partenariat : avec Tri-o pour le traitement des déchets, qui représente un gros enjeu économique; avec Skinjay, pour parfumer l'eau de la douche dans les hôtels Pullman; ou encore avec Travel Wifi, pour fournir un boîtier de connexion peu onéreux aux clients de passage.  

"Nous prenons rarement des prises de participations dans ces start-up, hormis dans Wipolo ou Onefinestay, précise-t-il. Ce sont des contrats sans exclusivité, susceptibles de générer des gains supplémentaires et de capter des clients", conclut-il. Le mouvement est lancé.

Catalina Cueto

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format