Menu
S'identifier
E-tourisme

eDreams Odigeo reste dans le vert


Publié le : 29.06.2017 I Dernière Mise à jour : 29.06.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo eDreams Odigeo vise 11,7 millions de réservations sur l'exercice à venir. ©Adobe Stock

Le groupe a réalisé un bénéfice net de 10,5 millions d'euros sur son dernier exercice, pour 11,6 millions de réservations.

Après une perte de 181 millions d'euros en 2015, eDreams Odigeo affiche des résultats positifs pour la deuxième année consécutive. Le groupe espagnol, qui édite notamment les agences de voyages en ligne eDreams, GO Voyages, Opodo ainsi que le comparateur Liligo, affiche un bénéfice net de 10,5 millions d'euros sur l'exercice achevé au 31 mars 2017, en baisse de 16% par rapport aux 12,4 millions enregistrés sur l'exercice précédent.

Les réservations sont quant à elles à la hausse, avec une progression de 9% sur l'exercice achevé au 31 mars 2017, atteignant 11,6 millions de réservations. En revanche, le groupe ne précise ni son chiffre d'affaires ni son volume d'affaires, préférant mettre en avant un énigmatique "revenu net" de 486,6 millions d'euros, en croissance de 5%.

"Nous avons toujours communiqué sur cette notion de revenu net par le passé qui est parfaitement conforme à la réglementation comptable", explique le groupe espagnol, "Nous ne pouvons malheureusement pas rentrer dans les détails mais nous pensons que cette notion reflète fidèlement notre activité".

30% des réservations se font sur mobile

Le groupe insiste par ailleurs sur les excellentes performances de ses ventes sur mobile : celles-ci ont connu une progression de 35% sur le dernier exercice et elles représentent désormais 30% des réservations totales de vols. Et les téléchargements d'applications mobiles se poursuivent, avec une hausse de 74% par rapport à l'année dernière.

Pour l'exercice à venir, le groupe table sur une nouvelle progression de ses résultats, en visant 11,7 millions de réservations.

eDreams Odigeo a annoncé le 1er juin un vaste plan de réorganisation de ses équipes en France, qui pourrait entraîner la suppression de 82 postes sur 115.

Didier Forray

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format