Menu
S'identifier
E-tourisme

Bourse des Vols : les VDM sont en baisse cet été


Publié le : 09.09.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo L'agence en ligne a enregistré un panier moyen de 866 euros en juillet et août. ©DR

L'agence en ligne a enregistré un recul de 12% de ce type de réservations. Le délai entre la prise de commande et la date de départ est de 61 jours.

L'agence en ligne Bourse des Vols, spécialiste des vols secs, constate que les ventes en juillet et août ont été réalisées à plus long terme que l'année dernière. Les réservations de dernière minute représentent 15% des résas cet été, contre 17% pour la même période de 2015. Soit un recul de 12%.

Le délai entre la prise de commande et la date de départ est de 61 jours, contre 52 jours l'année dernière, soit un décalage de 9 jours. Selon Fabrice Dariot, directeur de l'agence, cette situation pourrait s'expliquer par le contre-coup du 14 juillet sanglant à Nice, qui aurait stoppé les envies de partir, ou par le fait que les Français n'ont pas trouvé le sursaut financier pour s'offrir des vacances, même en dernière minute.

Autre constat : le panier moyen a progressé de 100 euros, à 866 euros contre 766 euros pour l'été 2015. "Si l'aérien vers l'Espagne et le Portugal est abondant et bon marché toute l'année, la Grèce et Chypre tirent à la hausse le panier moyen pendant l'été", décrypte-t-il.

Il poursuit : "Nous avons observé une désaffection des vols vers la France, de la part des étrangers notamment, et un surcroît des départs vers les Etats-Unis, la Thaïlande et l'inattendue Colombie (+260% !), notoirement plus onéreux. Les vols à bas coût vers la Tunisie et la Tunisie ont marqué le pas. La hausse du panier moyen de 100 euros est la résultante de toutes ces moyennes pondérées".

Concernant les destinations, pas trop de surprise. L'Espagne enregistre l'une des plus fortes augmentations de l'été (+52%), suivie par le Portugal (+35%). Le Maroc confirme sa désintermédiation avec une hausse de 42% des vols secs.

La Grèce n'a pas profité de la désaffection de la Tunisie et de la Turquie

Les vols sur les Etats-Unis ont augmenté de 10%. Quant à la France, elle reste en tête du TOP 10 des destinations estivales, même si les résas sont en recul de 16%, et plus précisément en baisse de 28% sur Paris.

La Grèce, elle, n'a pas connu le même engouement que l'été 2015. Les vols secs sont en retrait de 13% en juillet et août 2016, par rapport à la même période de l'année dernière. La destination n'a donc pas profité de la baisse de la Tunisie et de la Turquie.

Dans les plus fortes régressions, l'agence en ligne note en effet la Tunisie (-41%), la Turquie (-35%), mais aussi le Sénégal (-56%) et l'Algérie (-12%). Pourtant la ville d'Oujda, l'une des portes d'entrée dans le pays, connaît une progression de 148%.

Catalina Cueto

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format