Menu
S'identifier
Distribution

Paris : les agences de voyages américaines en force pour relancer le tourisme


Publié le : 16.11.2016 I Dernière Mise à jour : 16.11.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo De gauche à droite, ce matin à Paris : Christian Mantei (Atout France), Anne-Laure Tuncer (Atout France), Matthew Upchurch (Virtuoso) et Nicolas Lefebvre (OT Paris). ©CC

Le réseau Virtuoso a organisé son congrès annuel en France, avec 150 agents de voyages spécialistes du luxe.

Le réseau américain Virtuoso, dont les 740 agences sont installées sur le créneau du luxe dans 41 pays, a choisi de tenir son congrès annuel à Paris, du 13 au 16 novembre. Un vrai signal fort dans un contexte de baisse de fréquentation de la capitale, depuis les attentats de novembre 2015.

Les 150 agents de voyages qui se sont déplacés ont bénéficié d'un traitement très spécial. "C'est un groupe de managers très courtisés", reconnaît Christian Mantei, directeur général d'Atout France.

Pour accueillir les représentant d'un réseau qui pèse 14,2 milliards d'euros de volume d'affaires annuel (15,5 milliards de dollars), les prestataires haut de gamme ont joué le jeu en proposant des visites privées de lieux exceptionnels (Fondation Louis Vuitton, Musée Picasso, château de Versailles, Opéra de Paris, ateliers de haute joaillerie, grandes maisons de couture), un hébergement luxueux notamment au Four Seasons George V, une découverte d'art culinaire avec des chefs étoilés, des séances de bien-être et de golf, etc., le tout à Paris, Lyon et Bordeaux.

"Pendant le séjour, les agents de voyages participants ont envoyé 200 000 messages sur les réseaux sociaux, à leurs fans et à leurs clients", précise Matthew Upchurch, président de Virtuoso. "C'était important de montrer l'exemple et de revenir à Paris pour faire partager les expériences de luxe. Virtuoso est solidaire de Paris."

La France revient dans les intentions de voyage

Il insiste beaucoup sur l'aspect expérientiel du luxe. "Non, Internet n'a pas détruit le business, témoigne-t-il. Nos agents de voyages ne se limitent pas à effectuer des réservations, ils optimisent les expériences. Je les considère comme des conseillers en patrimoine !"

À propos de la conjoncture, il poursuit : "Nos réservations hôtelières sur la France ont baissé de 17% en 2016, mais la destination revient en numéro trois dans les projets de voyages de nos clients en 2017, derrière l'Italie et l'Afrique du sud, et devant l'Islande et l'Australie", commente-t-il.

Enfin, il espère que l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis ne limitera pas le mouvement des Américains. "Il est important de protéger cette liberté. En outre, nous rappelons aux politiques que l'industrie touristique est très importante économiquement. Dans un pays aussi divisé entre les partisans des deux candidats, nous espérons que les citoyens satisfaits célébreront leur victoire en voyageant, et que les déçus partiront en voyage pour se changer les idées !" Fin politique...

Catalina Cueto

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format