Menu
S'identifier
Distribution

La nouvelle agence Fram, ou comment sortir de l'image des prix cassés


Publié le : 27.11.2013
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo A Toulouse, Fram dispose d'une agence amirale rue d'Alsace-Lorraine dont le concept pourrait être décliné dans le reste du réseau intégré et Ambassades. ©DR

Le TO pourrait décider de décliner le concept de cette boutique haut de gamme pour ses agences et Ambassades.

Selon Marie-George Vallette, directrice commerciale de Fram Agences, la nouvelle agence inaugurée la semaine dernière à Toulouse, au 52 rue Alsace-Lorraine dans une artère commerçante et piétonne de la ville rose, s’avère d’ores et déjà un succès.

"La boutique a ouvert le 1er octobre dernier et a attiré 60% de nouveaux clients pour la marque Fram", assure-t-elle.  Thierry Miremont, président du directoire de Fram, rappelle que "le plus important dans le retail est la localisation".

Ce nouveau point de vente amiral résulte du déménagement de l’agence qui était située à quelques encablures de là, rue du Poids de l’huile, au rez-de-chaussée du siège de Fram, qui a été vendu pour renflouer les caisses du TO.

Instaurer un moment privilégié avec le client


Disposant d’une équipe de quatre vendeurs, cette agence-test se caractérise par son décor chaleureux avec une large utilisation du bois, du cuir et des objets faisant référence au voyage. Certains éléments comme le plancher et les étagères ont été conservés de l'ancienne décoration de la boutique, une enseigne de mode. Selon Marie-George Vallette, l’aménagement a été réalisé pour un coût de 10 000 euros.

"Le concept se veut plus haut de gamme correspondant au repositionnement premium de Fram, explique Thierry Miremont. Cette agence est différente des boutiques classiques. C’est une invitation au voyage, l’objectif étant de donner envie aux passants de pousser la porte". Les deux vitrines présentent chaque mois une destination et une ambiance Club Framissima, via une installation "originale". 

Privilégier les grandes vitrines et les centres villes

"Nous voulons sortir de l'image de l'agence immobilière et des prix cassés", confirme Marie-George Vallette. Le point de vente n’affiche ainsi aucune promotion dans sa vitrine et ne possède pas de de présentoirs pour les brochures. "Nous privilégions l’accueil et l’échange entre le client et l’agent de voyages", dit Thierry Miremont.

Les quatre vendeurs ont l'objectif de réaliser un volume d'affaires de 2,9 millions d'euros en un an, en vendant essentiellement des produits Fram. A titre indicatif, l'ancienne agence, ouverte en 1996, réalisait 95% de son activité avec le TO.

Si cette réussite se confirme dans la fréquentation et dans les ventes sur le long terme, la direction de Fram pourrait envisager de l’étendre à son réseau en propre (50 agences), à condition que les points de vente aient de grandes vitrines et de beaux emplacements plutôt en centre-ville.

Une déclinaison à ses Ambassades (160 agences) est réalisable, toujours en fonction des emplacements. Il faudra alors mettre la main au portefeuille...

Stéphane Jaladis et Catalina Cueto

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format