Menu
S'identifier
Distribution

JTB Voyages déclare le piratage de ses fichiers clients


Publié le : 15.06.2016 I Dernière Mise à jour : 15.06.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

Le groupe japonais a annoncé que les données personnelles de près de 8 millions de clients avaient fait l'objet d'accès frauduleux au Japon.

Actualisé le 16 juin à 17h39

Le groupe japonais JTB a annoncé avoir été victime d'accès informatiques non-autorisés qui ont pu permettre à des personnes extérieures de consulter voire subtiliser les numéros de passeport et autres données nominatives relatives à quelque 7,93 millions de clients.

"Nous avons confirmé la probabilité que ces données aient pu en tout ou partie avoir fui à l'extérieur", a déclaré lors d'une conférence de presse mardi soir le patron de JTB, Hiroyuki Takahashi. Les informations concernées comprennent, outre les numéros de passeport, les noms, adresses et numéros de téléphone de clients du groupe.

Pour le moment, "aucune utilisation frauduleuse de ces données n'a été rapportée", a assuré le patron de JTB, dont le groupe spécialiste des voyages au Japon, qui vend notamment via ses sites internet, est présent dans une quinzaine de pays dont la France. Pour autant, les fichiers piratés ne concerneraient que le groupe JBT au Japon, précise à Tour Hebdo JBT France : "Cet incident concerne uniquement JTB au Japon et pas l'agence basée à Paris, ni les autres agences JTB en europe".

Le groupe aurait découvert il y a un mois la possibilité d'accès non autorisés mais n'a pas rendu immédiatement publique cette information faute d'avoir pu analyser immédiatement l'ampleur des risques. Une enquête de police est en cours.

La présence des informations relatives au passeport inquiète

Il arrive de temps à autre que des groupes japonais avouent des intrusions dans leur système informatique et la consultation ou le vol de données par des individus parfois malintentionnés.

Une des plus récentes grosses affaires en date concerne le groupe de publication et services éducatifs Benesse (propriétaire notamment de Berlitz) qui avait avoué en 2014 la subtilisation par des tiers des données relatives à 40 millions de personnes.

L'entreprise a reconnu dans le même temps de nombreuses lacunes dans ses procédures censées éviter ce genre de problème.

Dans le cas de JTB, la présence dans les informations concernées du numéro de passeport des clients est jugée particulièrement inquiétante.

Les Japonais sont de plus en plus sensibles au risque de vol de données personnelles, mais continuent néanmoins de remplir de nombreux formulaires sur papier ou en ligne pour s'inscrire à des sites ou répondre à des sondages.

Avec AFP

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format