Menu
S'identifier
Distribution

Départ Demain en négociation exclusive avec Vente-privée


Publié le : 19.09.2016 I Dernière Mise à jour : 19.09.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Le déstockage s'entend entre H-72 et H-12 pour Départ Demain.

Michel-Yves Labbé est en passe de céder une part majoritaire de sa société de déstockage de dernière minute au groupe de Jacques-Antoine Granjon qui se développe dans le voyage.

Vente-privée évoque "une alliance de savoir-faire". Concrètement, le groupe de Jacques-Antoine Granjon est entré en négociation exclusive avec Michel-Yves Labbé, pour acquérir "une part majoritaire" de Départ Demain, l'appli que ce dernier a créée en 2014.

Deux ans après, le fondateur du concept de déstockage de séjours en ultra-dernière minute (entre 72h et 12h avant le départ) justifie la vente en avouant ses 66 ans : "Je ne suis plus tout jeune et l'on est venu me chercher". Surtout, il considère le futur deal comme "une opportunité fabuleuse, pas seulement financière mais aussi intellectuelle", de bénéficier des synergies d'un grand groupe comme Vente-privée.

L'opération, actuellement en cours de finalisation, prévoit que Michel-Yves Labbé demeure Pdg de Départ Demain durant trois ans. Il travaillera en concertation avec Martine Granier, la directrice de la division voyage chez Vente-privée, qui fait figure de "catalyseur" dans cette affaire.

300 000 téléchargements en deux ans

Conçue comme une appli pour tablettes et smartphones, Départ Demain peut se targuer d'avoir été téléchargée 300 000 fois en deux ans. Son entrée dans le giron de Vente-privée devrait lui offrir un formidable coup d'accélérateur, grâce au trafic de 4,5 millions de visiteurs quotidiens et aux 25 millions de membres en France du groupe de ventes événementielles.

Selon Michel-Yves Labbé, qui dit avoir investi autour de 250 000€ dans son appli, le rachat devrait permettre de "renforcer le système", pour passer d'un fonctionnement "artisanal" à une logique plus industrielle. Et pourquoi pas, développer le concept à l'international. Vente-privée opère en effet dans treize pays (France, Italie, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni, Autriche, Benelux, Suisse, Danemark, Brésil et Mexique) en partie grâce à des acquisitions. 

Virginie Dennemont

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format