webleads-tracker

  • Destination
  • 02/06/2017
  • 09:00

New York City souffre de l'effet Trump

L'office du tourisme de la ville attend une baisse des arrivées internationales mais un boum domestique pour 2017.
Tour Hebdo :
                New York City souffre de l'effet Trump
La ville de New York attend 300 000 visiteurs internationaux de moins en 2017 par rapport à l'an passé. ©Pixabay

La Grosse Pomme fait (un peu) moins rêver depuis l’élection de Donald Trump, en novembre dernier. L’office du tourisme de New York, NYC & Company, a confirmé à l’AFP aujourd’hui s’attendre à une baisse de 300 000 visiteurs venus de l’étranger pour 2017. Si ce recul se concrétise, ce serait la première fois depuis 2008 et la crise financière. Lors d’une conférence de presse, Fred Dixon, le directeur général de NYC & Company, a estimé que cette perte nette de 300 000 visiteurs représenterait un manque à gagner de 600 millions de dollars en termes de dépenses.

Néanmoins, la ville de New York devrait enregistrer une hausse du nombre total de visiteurs cette année avec 61,7 millions de touristes, dont 12,4 venus de l’étranger, contre 60,7 millions l’an passé. La baisse du nombre de voyageurs internationaux serait ainsi plus que compensée par la hausse des touristes américains.

Inquiétudes sur le décret migratoire et les interdictions à bord

D’ailleurs, sur les premiers mois de 2017, les arrivées dans les trois principaux aéroports new-yorkais ont crû de 3 à 5% par rapport à la même période l’an passé. Les réservations de chambres d’hôtels atteignent d’ailleurs des niveaux "records" avec plus de trois millions de nuitées en mars et en avril. Et preuve que certains y croient encore, Etihad positionne un deuxième A380 sur la liaison Abu Dhabi-New York, assurée quotidiennement.

Cette estimation à la hausse est toutefois moindre que celle publiée en octobre 2016, avant l’élection de Donald Trump. La Grosse Pomme espérait alors accueillir 62 millions de visiteurs en 2017. "L’inquiétude que nous avons est pour la suite", a indiqué Fred Dixon, à savoir pour les mois d’été, qui représentent la haute saison pour la destination. Une inquiétude suscitée par l'application éventuelle du décret migratoire de Donald Trump, actuellement suspendu, et de l’élargissement possible de l’interdiction des ordinateurs portables à bord des avions à destination des Etats-Unis.

M.G. avec AFP

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

DONNEZ VOTRE AVIS

Confirmez-vous une reprise des ventes sur la Tunisie ?

  • Oui c'est flagrant
  • Oui ça repart doucement
  • Non pas vraiment

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour