webleads-tracker

  • Institutions
  • 12/04/2017
  • 15:30

Bruxelles pointe du doigt les voyagistes en ligne

D'après une étude publiée par la Commission européenne, 2/3 des voyagistes en ligne européens ne respectent pas les règles en matière tarifaire.
Tour Hebdo :
                Bruxelles pointe du doigt les voyagistes en ligne
La Commission européenne critique notamment les mentions sur la rareté de l'offre. ©D.R.

La Commission européenne et les autorités de protection des consommateurs des pays l'Union européenne se sont penchés sur les pratiques des voyagistes en ligne. Et les résultats de leur enquête ne sont pas flatteurs pour les professionnels du e-tourisme…

Sur 352 sites de comparaison et de réservation étudiés, 235 d'entre eux, soit les 2/3, n'affichent pas correctement les tarifs. "Par exemple, des suppléments sont ajoutés lors de la dernière étape du processus de réservation sans clairement informer le consommateur", pointe le rapport. Ainsi, sur un tiers des sites passés au crible, le prix mis en avant au début de la réservation n'est pas le même que le prix final.

Le rapport déplore également que la façon dont les prix sont calculés n'est pas non plus clairement présentée sur un tiers des sites étudiés. Plus grave encore : "des prix promotionnels ne correspondent pas à des prestations disponibles", tempête la Commission européenne, qui révèle que, sur 20% des sites, certaines promotions affichées n'existent pas.

L'Europe demande une transparence totale sur les prix

Enfin, la Commission européenne s'agace d'un grand classique sur les sites de réservation hôtelière, à savoir les mentions indiquant qu'il s'agit des dernières chambres disponibles ou d'une offre uniquement valable ce jour. "Dans un quart des cas, les sites ne spécifient pas que ces mentions sur la rareté de l'offre ne s'appliquent strictement qu'à leur propre site web", insiste la Commission européenne.

Face à ce constat, les autorités européennes ont demandé aux 235 sites concernés de se mettre en conformité avec la législation, afin d'offrir une transparence totale des tarifs. "Ces sociétés doivent respecter les règles du droit européen de la consommation exactement comme le font les agents de voyages", martèle Věra Jourová, commissaire pour la justice, la consommation et l'égalité des sexes, pour qui "les consommateurs méritent la même protection en ligne que hors ligne".

Pour ce faire, la Commission européenne compte sur l'activation des procédures de protection des consommateurs dans les 26 pays membres mais aussi en Norvège et en Islande, qui participent à cette enquête. A voir si tous les sites changeront leurs habitudes…

Didier Forray

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

DONNEZ VOTRE AVIS

Qu’est-ce qui vous est le plus utile à lire dans votre quotidien ?

  • L’actualité du secteur
  • Des retours d’expérience de pros
  • Des conseils d’experts
  • Des informations pratiques

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour