webleads-tracker

  • Destination
  • 11/04/2017
  • 11:00

Bahreïn veut faire le plein... de touristes

Le royaume de Bahreïn pense à l'après pétrole. Et le tourisme est au cœur de sa stratégie… Reste à convaincre les visiteurs !
Tour Hebdo :
                Bahreïn veut faire le plein... de touristes
Bahreïn est pour l'heure programmé par un seul TO en France, Aya Désirs du Monde. ©DidierForray

A la suite de Dubaï, d'Abu Dhabi ou du Qatar, c'est au tour de Bahreïn de s'intéresser au tourisme. Le petit archipel, situé dans le Golfe Persique à l’est de l’Arabie Saoudite, entend multiplier ses sources de revenus et ne plus dépendre aussi fortement des recettes pétrolières, sur une tendance baissière.

L'an dernier, le royaume a accueilli 12,3 millions de visiteurs, dont près de 8 millions de Saoudiens. Bahreïn attire effectivement ses riches voisins pour son mode de vie plus ouvert (il autorise notamment l'alcool, les cinémas et la mixité dans les restaurants) qu’en Arabie Saoudite. L'ouverture d'un ensemble de ponts en 1986 a d'ailleurs facilité les échanges entre les deux pays.

Sur les autres marchés en revanche, tout est à faire ! Pour s'imposer comme une nouvelle destination touristique dans le Golfe persique, le royaume déploie une stratégie en quatre actes, qui commence par la promotion. En novembre dernier, le royaume a ouvert des bureaux de représentation dans sept pays : la France (à travers Interface Tourism), l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Russie, la Chine, l'Inde et l'Arabie Saoudite. "Nous sommes ouverts à tout le monde" lance Ziad Asfour, conseiller du PDG de la Bahrain Tourism & Exhibitions Authority (BTEA), qui insiste sur l'hospitalité des habitants. "Contrairement aux autres Etats du Golfe, les visiteurs peuvent vraiment rencontrer les Bahreïnis car l’archipel compte seulement 55% d'expatriés", confie-t-il. Un chiffre à comparer aux 80% d'expatriés au Qatar et aux près de 90% à Dubaï ! 

Bahreïn vient aussi de s'offrir une nouvelle identité visuelle et un nouveau slogan : "Bahreïn, le nôtre, le vôtre". Le pays compte également sur la médiatisation de son Grand Prix de Formule 1, qui se déroulera le week-end prochain.

Le royaume entend ensuite s’appuyer sa compagnie nationale Gulf Air pour améliorer la desserte aérienne. Concernant la France, Gulf Air assure un vol quotidien entre Paris et la capitale Manama, opéré en A320 bi-classe.

Bahreïn veut également développer son offre hôtelière, qui regroupe aujourd'hui 113 établissements, principalement 4 et 5*. Plusieurs ouvertures sont attendues à Manama, dont un One&Only et un Wyndham d'ici la fin de l'année. Enfin, le BTEA souhaite mettre en valeur les attractions et les lieux à visiter. De nouvelles plages doivent d'ailleurs être aménagées.

Sur le marché français, comme sur les autres marchés hors du Golfe persique, le pays part de loin. Bahreïn a attiré près de 49 000 visiteurs français l'an dernier, dont environ 19 000 sont entrés avec un visa de tourisme. Un chiffre qui doit toutefois être relativisé du fait des visites aux familles et amis, alors même que près de 6 000 expatriés français sont établis dans le royaume. Les véritables touristes français sont encore très rares !

Mais le BTEA espère bien convaincre les TO de programmer l’archipel. La stratégie se veut d'ailleurs différente selon les marchés. Si le royaume entend promouvoir son offre pour les mariages sur les marchés saoudiens et indiens, l'objectif est de mettre plus particulièrement en avant le patrimoine historique et culturel, notamment les deux sites classés Unesco et la vieille ville de Muharraq, pour attirer les touristes français. Bahreïn espère une hausse de 2 à 3000 visiteurs français cette année. Au total, le BTEA se fixe un objectif de 15,2 millions de visiteurs d'ici 2018. Le tourisme devra alors représenter 7% du PIB, contre 6,7% aujourd'hui.

 Didier Forray

 

 

 

 

 

 

 

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

n°1586 - novembre 2017

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour