webleads-tracker

  • Hébergement
  • 10/04/2017
  • 16:25

Beachcomber abandonne son hôtel de Marrakech

A compter du 1er mai, la gestion du Royal Palm Marrakech, premier hôtel de Beachcomber hors océan Indien, sera assurée par Fairmont Hotels & Resorts.
Tour Hebdo :
                Beachcomber abandonne son hôtel de Marrakech
La gestion du Royal Palm Marrakech sera assurée à compter du 1er mai par Fairmont Hotels & Resorts. ©RoyalPalmMarrakech

Exit le Royal Palm Marrakech. Place au Fairmont Royal Palm! Aux termes d’un contrat signé le 6 avril avec New Mauritius Hotels Limited (NMH), la maison mère du groupe mauricien Beachcomber Resorts & Hotels, la gestion de l’établissement  sera assurée à compter du 1er mai par Fairmont Hotels & Resorts, l’opérateur hôtelier de luxe du groupe AccorHotels. 

Le groupe mauricien qui était sorti pour la première fois de l’océan Indien en décembre 2013 avec l’ouverture du Royal Palm Marrakech va ainsi pouvoir de nouveau "concentrer sa force de ventes et ses compétences sur ses opérations à Maurice et aux Seychelles", indique Beachcomber Resorts & Hotels dans un communiqué. Conçu comme un véritable resort de luxe sur 231 hectares face à l’Atlas avec 134 suites et villas et un somptueux golf 18 trous, l’hôtel a peiné à atteindre les objectifs assignés par ses promoteurs, en raison de la crise du tourisme liée entre autres au contexte géo-politique.

Même si des résultats très encourageants ont été enregistrés ces derniers mois en termes de taux d’occupation (40% de taux d’occupation au 1er trimestre 2017 contre 24% à la même période en 2016 et 51% au dernier trimestre 2016 contre 36,5% en 2015),  "les opérations n’ont pas atteint leur seuil de rentabilité" pour l’année fiscale 2015/2016, note New Mauritius Hotels Limited dans son rapport annuel 2016, impactant les résultats. Beachcomber Hotel SA qui possède et gère le Royal Palm Marrakech a ainsi enregistré un EBITDA (bénéfice avant impôts, dépréciation, et amortissements) négatif de 141 millions de roupies mauriciennes (environ 3,78 millions d’euros). De même, alors que la vente de villas connait également une belle reprise depuis quelques mois, Domaine Palm Marrakech qui chapeaute cette activité, avait affiché un résultat négatif de 181 millions de roupies mauriciennes (environ 4,88 millions d’euros).

Avec la "force commerciale" de AccorHotels et Fairmont Hotels & Resorts dont le portefeuille de plus de 70 établissements comporte des hôtels légendaires comme The Plaza à New York, ou l’hôtel Savoy à Londres, le groupe espère ainsi  parvenir "à positionner" le Royal Palm "comme une adresse référence  au Maroc et à Marrakech en particulier". La conjoncture va cette fois les y aider. Marrakech a enregistré une croissance de 17% du nombre de nuitées pour les deux premiers mois de 2017 (+ 6 points de taux moyen d’occupation) et les indicateurs sont au beau fixe pour le printemps.

A-C.D

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

Voyez-vous d’un bon œil l’arrivée des apporteurs d’affaires dans la distribution de voyages ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas encore

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour