webleads-tracker

  • Production
  • 30/03/2017
  • 12:00

Pourquoi FTI Voyages relance l’Egypte

Pour se démarquer de la concurrence et trouver des relais de croissance, le TO anticipe la reprise de l’Egypte et s’engage sur des vols affrétés au départ de Paris et de province.
Tour Hebdo :
                Pourquoi FTI Voyages relance l’Egypte
La station d’El Gouna sur la mer Rouge, à 30 kilomètres d’Hurghada, est la vedette de la programmation égyptienne de FTI Voyages. ©PF

Le pari est osé mais "si on veut aller plus vite que les autres, il faut vendre autre chose que les Canaries ou la Grèce et prendre des risques". Axel Mazerolles, directeur général de FTI Voyages depuis bientôt deux ans, tient sa feuille de route.

Avec l’objectif d’entrer dans le Top Ten des TO français en approchant dès l’exercice en cours la barre des "90 à 100 millions d’euros" de chiffre d’affaires, il mise en 2017 sur quelques destinations "stratégiques".

Le Maroc mais surtout l’Egypte ont souffert ces dernières saisons et ont été abandonnés par bon nombre d’opérateurs. Opportuniste, FTI Voyages veut s’y imposer comme numéro 1 d’ici fin 2017, explique le DG France qui peut compter sur le soutien de sa maison-mère allemande, FTI Group.

Un objectif de 12 000 clients en 2017

En Egypte, le quatrième voyagiste européen a un atout dans sa manche. En 2014, l’homme d’affaires égyptien Samih Sawiris, président et actionnaire majoritaire d’Orascom Development, spécialisé dans la création, la promotion et la gestion de stations touristiques (notamment El Gouna sur la mer rouge à côté d’Hurghada), est entré dans son capital à hauteur de 35%. De quoi mettre à la disposition du groupe allemand et de sa filiale française un très vaste portefeuille hôtelier.

"Nous profitons évidemment de ces liens privilégiés pour accéder aux stocks", remarque Axel Mazerolles même si le marché français part de très bas. Si FTI Group prévoit d’envoyer quelque 400 000 clients allemands en Egypte cette année, et remplit déjà largement les hôtels des stations de la mer Rouge, FTI Voyages table plus modestement sur 12 000 passagers français.

"Au cours de l’exercice 2015-2016, nous avons réalisé moins de 3 000 ventes et le Seto a totalisé seulement 7 640 forfaits vers l’Egypte", rappelle le directeur général qui se donne les moyens de ses ambitions. Le syndicat a justement publié ce matin les premiers résultats de la saison hiver 2016-2017 qu confirment la reprise de l'Egypte avec une croissance de 15,2% des voyages à forfait sur la période du 1er novembre 2016 au 28 février 2017.

Des séjours tout compris à moins de 600 €

A compter du mois de mai au départ de Bâle-Mulhouse, puis du mois de juillet au départ de Paris CDG, Lyon et Nantes, FTI Voyages affrétera jusqu'à fin octobre à destination d’Hurghada des B737 (183 sièges) de la compagnie privée égyptienne FlyEgypt. 

Les séjours Mer rouge, qui devraient représenter l’essentiel des ventes, sont commercialisés à partir de 560 euros la semaine en formule tout compris au Labranda Club Paradisio (ancien club Med) d’El Gouna, "l'un des hôtels vedettes" de la sélection égyptienne.

Le TO a regroupé toutes ses valeurs sûres, ainsi que 4 croisières sur le Nil, dans une brochure dédiée de 76 pages baptisée "Mer rouge et Croisières". 21 hôtels sont mis en avant à El Gouna, Hurghada et Marsa Alam dont 5 arborent le label hôtelier maison Labranda.

Ils ciblent en priorité les familles avec la politique tarifaire chère à FTI Voyages, soit de nombreuses offres spéciales pour les enfants et adolescents. La relance de l’Egypte passe aussi par le prix, reconnaît Axel Mazerolles. "Nous avons calculé nos tarifs au plus juste avec des marges réduites", précise-t-il.

Pour limiter les risques, FTI Voyages compte néanmoins "faire monter d’autres TO" sur ses vols. Des négociations sont en cours. Et sur place, il peut s’appuyer sur Meeting Point, le réceptif de FTI group, ce qui lui permet "d’accéder aux meilleurs tarifs".

Reste à convaincre réseaux et agences de suivre. L’Egypte est, avec le Maroc, la priorité du discours commercial. Une offre spéciale agent de voyages a été mise en place proposant aux professionnels des séjours à 299 euros la semaine. Une quinzaine de places sont encore disponibles.

Pascale Filliâtre

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

DONNEZ VOTRE AVIS

Comptez-vous aller au salon IFTM Top Resa ?

  • Oui c’est un rendez-vous majeur
  • Oui pour quelques rendez-vous
  • Je ne sais pas encore
  • Non cela ne m’est pas utile

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour