webleads-tracker

  • Croisière
  • 24/03/2017
  • 15:46

Un navire Ponant contraint d'annuler deux escales face aux risques de piraterie

L’Austral, paquebot d’expédition du croisiériste Ponant, a dû annuler deux de ses escales sur l'île de Bornéo suite à une demande du ministère français des Affaires étrangères.
Tour Hebdo :
                Un navire Ponant contraint d'annuler deux escales face aux risques de piraterie
L’Austral, navire d’expédition d’une capacité de 132 cabines, devait effectuer une étape à Sandakan, au sud de la mer de Sulu, avant de rejoindre dans la même province Kota Kinabalu. © Ponant

Il y a deux semaines environ, un navire opéré par le groupe Ponant a dû annuler pour des raisons de sécurité deux escales prévues au nord-ouest de l’île de Bornéo, en Malaisie orientale. Dans une note adressée à ses passagers et également transmise à Cruise Critic, la compagnie indique avoir reçu "une recommandation du ministère français des Affaires étrangères pour éviter la zone".

L’Austral, navire d’expédition d’une capacité de 132 cabines, devait effectuer une étape à Sandakan, au sud de la mer de Sulu, avant de rejoindre dans la même province Kota Kinabalu. Située entre l’archipel des Philippines et l’île de Bornéo, la région fait l’objet d’une attention soutenue des autorités en raison d’un accroissement d’incidents liés à la piraterie maritime.

Les passagers dédommagés suite à l’annulation des deux escales

Si plusieurs navires marchands ont été attaqués ces dernières années en mer de Sulu, un risque supplémentaire pèse également sur les touristes. Le voilier d’un couple de vacanciers allemands avait ainsi été abordé aux abords des îles Tawi Tawi en novembre 2016 par des terroristes du groupe Abu Sayyaf : l’épouse avait été abattue, et son mari pris en otage puis exécuté le mois dernier suite au non-versement d’une rançon.

Devant les injonctions du Quai d’Orsay, les équipes de Ponant ont donc opté pour la prudence. La compagnie a ainsi expliqué à ses passagers qu'en raison du pavillon français arboré par ses navires, "reconnu dans le monde maritime comme l'un des plus exigeants, notamment en termes de sécurité", l'impératif de sûreté s'était imposé devant toute autre considération.

Le parcours de L’Austral a donc été réorienté en direction de Manille. Le croisiériste a par ailleurs choisi de dédommager les passagers pour cet imprévu. Durant cette escale de trois jours, ces derniers se sont vus proposer un séjour gratuit en hébergement cinq étoiles, Ponant s'engageant à leur rembourser l'équivalent de quatre jours de croisière par transfert bancaire à leur retour. Un rabais de 20% sur une prochaine expédition a également été proposé aux passagers.

Cette escale dans la capitale des Philippines, du 16 au 19 mars, fut également l’occasion pour le navire de se soumettre à un contrôle technique, à la suite de deux incidents mineurs survenus aux abords de la Nouvelle-Zélande les mois précédents, dont une collision ayant légèrement endommagé la coque.

Simon Thollot

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour