webleads-tracker

  • Destination
  • 23/03/2017
  • 14:50

Les îles de Guadeloupe font leur révolution numérique

La Guadeloupe lance aujourd’hui un nouveau portail digital à l’attention des visiteurs et des professionnels du tourisme pour harmoniser l’accueil et la promotion de la destination.
Tour Hebdo :
                Les îles de Guadeloupe font leur révolution numérique
Ary Chalus, président du Conseil Régional de Guadeloupe (2ème à droite), entouré de son équipe ce matin à Paris. © S.T.

Les représentants de la région d'Outre mer avaient fait le déplacement à Paris en nombre pour présenter ce jeudi 23 mars la "révolution numérique" de la destination et ainsi "faire de la Guadeloupe une plaque tournante du tourisme", d’après les mots du Président du Conseil Régional Ary Chalus.

Ce dernier a rappelé l’importance primordiale du digital dans le cadre de la promotion de la destination, puisque "60% de l’activité du secteur résulte aujourd’hui du e-tourisme". C’est notamment le cas de la réservation de billets d’avion (63%), d’hébergement (59%), et de la location de voiture (60%). Par comparaison, près du quart des voyages en Guadeloupe s'effectuent aujourd'hui par le biais d’une agence de voyage classique.

Le profil des visiteurs tend à se diversifier

Le lancement de cette plate-forme unique vise à harmoniser le paysage touristique des îles de Guadeloupe tout en fluidifiant les interactions entre les différents acteurs du tourisme. Objectif affiché : "augmenter la recette moyenne, pour atteindre un objectif de 100€ par touriste et par jour d’ici 2020". Pour Ary Chalus, il s’agit avant tout "d’irriguer les recettes du tourisme sur l’ensemble de l’économie".

Destination loisir pour 63% des visiteurs (contre 17% de professionnels), l'archipel a accueilli 581 250 touristes de séjour en 2016. D’après l’Observatoire régional du tourisme, les touristes séjournant en Guadeloupe sont toujours majoritairement résidents de l’Hexagone (63%), mais leur part décroit considérablement – près de 20 points de moins qu’en 2015.

En revanche, la fréquentation est en forte hausse depuis la Martinique (14% des visiteurs) ou les îles du nord (5% pour St Martin et St Barth, 3% depuis le reste des Caraïbes), notamment "sous l’effet des politiques tarifaires des compagnies régionales". De même, "l’impact de Norwegian se fait ressentir" puisque la part des touristes nord-américains a quasiment doublé. L’an dernier, 5% des visiteurs étaient des ressortissants américains ou canadiens.

Autre information clé concernant le profil des touristes en Guadeloupe : l’archipel est principalement visité par des couples en haute saison (40% des visiteurs), tandis que la période des grandes vacances attire en nombre les familles (38%). Tout profil confondu, le budget moyen hors billet est aujourd’hui de 1 098€ par personne, avec une durée moyenne de séjour de 14 jours. Enfin, les passagers de croisières représentent actuellement 1% de la fréquentation touristique.

Un nouvel outil à destination des voyageurs et des professionnels

Préparé de longue date, le "nouvel écosystème digital" était présenté par Willy Rosier, directeur général du Comité du Tourisme des Îles de Guadeloupe, et François Tastet, président de l’agence de marketing MRM//McCann. L'outil vise à faire des visiteurs des "consomm’acteurs" en les impliquant pleinement dans la planification de leur séjour, et en mettant "directement en relation producteurs et consommateurs".

Si la promotion touristique est au cœur du lancement de la nouvelle plate-forme numérique, avec notamment une encyclopédie interactive, une cartographie par île, et un véritable inventaire des produits touristiques guadeloupéens, les visiteurs pourront désormais utiliser le portail pour réserver et payer leur vol, leur hébergement, la location de voiture, ou encore planifier leurs activités et choisir leurs adresses de restauration.

À travers le big data, "la plate-forme permettra de mieux connaître le consommateur à partir de ses recherches, et ainsi de mieux répondre aux attentes des visiteurs". Ces derniers pourront désormais réserver plus longtemps à l’avance, "encourageant ainsi la création d’emplois touristiques" à travers une meilleure planification de l’activité.

Les professionnels du tourisme guadeloupéen accèderont quant à eux à une place de marché dédiée à leur performance et leur visibilité, sur laquelle ils pourront déclarer leur établissement, publier leurs offres, et gérer tarifs, disponibilités, promotions, avis clients, ou encore leurs paiements.

Les professionnels se verront aussi offrir la possibilité de personnaliser leur vitrine pour encourager l’offre "sur-mesure". Ils bénéficieront aussi d’un espace dédié au recrutement, et d’un véritable CRM "pour mieux connaître leurs clients et prospects", ainsi que de plusieurs outils de pilotage et d’aide à la décision.

Simon Thollot

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour