webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 07/02/2017
  • 15:00

Air Transat constate le retour des touristes canadiens en France

La compagnie canadienne, qui dessert huit aéroports français l’été, augmente cette année son offre de sièges de 5%.
Tour Hebdo :
                Air Transat constate le retour des touristes canadiens en France
L’offre cette année, en hausse de 5%, va atteindre 285 000 sièges et pourra satisfaire les demandes comme celle du 375e anniversaire de Montréal. ©Air Transat

Pour la compagnie canadienne Air Transat, spécialiste des déplacements touristiques en hiver vers la Caraïbe et en été vers l’Europe, la saison 2016 a été en demi-teinte.

Le chiffre d’affaires annuel de trois milliards de dollars est resté stable avec un exercice à l’équilibre et heureusement une trésorerie de 350 millions de dollars permettant d’investir.

Les attentats et le contexte géopolitique ont refroidi les passagers canadiens qui ont boudé l’Europe, plus le nord que le sud où France et Grande-Bretagne ont plus souffert que Portugal et Grèce. A cela se sont ajoutés la faiblesse du dollar canadien par rapport à l’euro et la baisse du baril qui a impacté le pouvoir d’achat des touristes venant de l’ouest canadien très dépendant des revenus du pétrole.

"Mais cette tendance s’est inversée comme nous le constatons sur les réservations de cet été qui affichent cinq points d’avance par rapport à celles de 2016", se félicite Gilles Ringwald, vice-président commercial d’Air Transat.

"L’an dernier, on comptait près de 142 000 passagers originaires du Canada contre 165 000 pour la France, un chiffre en forte augmentation de 14%", précise Lydia Morinaux, directrice France d’Air Transat.

Cinq vols hebdomadaires vers Marseille

L’offre cette année, en hausse de 5%, va atteindre 285 000 sièges et pourra satisfaire les demandes comme celle du 375e anniversaire de Montréal. Cette augmentation est obtenue en créant des fréquences supplémentaires comme un cinquième vol hebdomadaire à Marseille où, malgré l’arrivée d’Air Canada Rouge, la demande reste en forte hausse.

L’autre moyen pour augmenter l’offre consiste à remplacer les Airbus A310 de 250 sièges par des A330 de 332 ou 345 sièges. D’ici à deux ans, il est également prévu de remplacer les neuf A310 âgés de 25 ans par des A321neo. Ces Airbus pourront à la fois assurer la plupart des dessertes transatlantiques mais aussi remplacer les B737 sur le réseau Caraïbe. Air Transat y gagnera en efficacité en ne mettant en ligne qu’une famille d’avions.

La compagnie canadienne présente, en effet, un modèle économique atypique avec 80% de son trafic vers la Caraïbe et 20% vers l’Europe l’hiver et des proportions exactement inverses l’été.

Ainsi l'axe Paris-Montréal bénéficie d’un quotidien tout l’hiver qui monte jusqu’à trois fréquences en pleine saison d’été. Pendant cette période seront également desservies Toronto, Calgary et Vancouver.

Par ailleurs, il n’y aura pas de vol direct cette année vers Québec car la piste en travaux ne permet pas aux gros porteurs d’atterrir. Les cinq liaisons hebdomadaires sont donc assurées via Montréal.

Au départ de la province (Mulhouse, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes) les fréquences vers Montréal varient de une à cinq par semaine. En préacheminement, Air Transat réfléchit à une offre TGVAir pour garantir du quotidien de province, même sans opération aérienne.

Une répartition des ventes équilibrée

Sur le marché français, la répartition des ventes est stabilisée depuis deux ans entre 45% par agences de voyages et 55% sur le site internet de la compagnie. Celle-ci poursuit sa digitalisation avec une application pour smartphone donnant accès aux services auxiliaires comme le choix du siège. A CDG, des automates permettent d’imprimer sa carte d’embarquement et d’enregistrer ses bagages de soute.

Air Transat fête cette année son trentième anniversaire. La compagnie avait été créée en 1987 par Jean-Marc Eustache qui est toujours président de Transat AT, la maison-mère, le plus gros TO d’Amérique du Nord. Très vite, la compagnie s’est développée en vols réguliers facilités par le ciel ouvert avec l’Europe. Elle va même toucher le Proche-Orient le 18 juin, créant le plus long vol de son réseau avec Montréal-Tel Aviv en douze heures.

Thierry Vigoureux

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

Voyez-vous d’un bon œil l’arrivée des apporteurs d’affaires dans la distribution de voyages ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas encore

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour