webleads-tracker

  • Transport
  • 11/01/2017
  • 09:00

Jet Airways en forte croissance sur Paris-Bombay

La mise en service de l’e-visa indien contribue sans doute au développement de la ligne.
Tour Hebdo :
                Jet Airways en forte croissance sur Paris-Bombay
Jet Airways ne vole plus en code share avec Air France au départ de Paris ©DR

La première compagnie privée indienne a retrouvé la santé. Elle a certes restructuré son réseau mais aussi bénéficié du faible coût du carburant.

Avec un départ de Roissy-CDG 2AC du vol Jet Airways 9W123 vers Bombay le matin quarante minutes après celui d’Air France, le code share entre les deux compagnies ne se justifiait plus et a été supprimé au dernier programme Iata le 1er novembre.

En revanche, le code share Delta Airlines reste présent sur les deux vols. Cette ligne Paris-Bombay ouverte mi-2014 est en forte croissance "avec une hausse de 20% du nombre de passagers entre l’exercice 2014-15 et celui de 2015-16", nous explique Michel Simiaut, directeur général pour la France et l’Europe du Sud de Jet Airways.

Conséquence, la capacité en sièges a été augmentée avec trois jours par semaine un Airbus A330-300 de 34 sièges affaires C et de 259 siège éco Y et les autres jours un A330-200 de 18C et 236Y. L’objectif 2018 est de voler tous les jours en A330-300, donc avec une offre musclée en affaires qui correspond bien à la destination Bombay.

50% des pax partis de Paris descendent à Mumbay

En préacheminement vers Paris, Jet Airways bénéficie de code shares avec Air France depuis Lyon, Marseille, Toulouse et Nice ainsi que depuis vingt quatre villes européennes. Ces dernières peuvent aussi avoir accès avec KLM à Amsterdam où Jet Airways a transféré ses opérations autrefois à Bruxelles.

"50% des passagers partis de Paris descendent à Bombay, 30% continuent vers une destination domestique en Inde et 20% vers l’Asie", précise Michel Simiaut. En vols intérieurs, Chennai, Bangalore, Dehli, Hyderabad sont les plus demandées. Colombo, Bangkok, Singapour, Hong Kong, Katmandou sont sur le podium à l’international. La mise en service de l’e-visa indien qui s’obtient avant de partir en trois à sept jours moyennant 70 euros est certainement un facteur exogène favorisant la croissance du trafic notamment touristique.

Notons que cette année Jet Airways va améliorer son offre vers Chennai, Bangalore, Djeddah et Koweït en remplaçant au départ de Bombay les Boeing 737 par des Airbus A330-200. Ces avions à fuselage large ont été rendus disponibles par la restructuration du réseau international et l’arrêt des vols Europe-Amérique du Nord à l’exception de Toronto ou vit une importante communauté indienne.

Retour aux bénéfices un an plus tôt que prévu

Cette restructuration accompagnée par un coût du baril séduisant a permis un retour aux bénéfices un an plus tôt que prévu. L’opération a été menée par l’australien Cramer Ball détaché par l’actionnaire Etihad. Il avait auparavant mis de l’ordre à Air Seychelles. Il s’attaque maintenant à un dossier autrement plus complexe, celui d’Alitalia.

Au dernier exercice avril 2015-mars 2016 de Jet Airways, le chiffre d’affaires de 3,140 milliards de dollars dégage un bénéfice net après impôts de 174 millions de dollars. L’exercice en cours pourrait être à la baisse tout en restant bénéficiaire si on se base sur les 35 millions de dollars dégagés pendant les six premiers mois.

La hausse du baril n’y est pas étrangère. Pendant le dernier exercice annule, 23,4 millions de passagers ont été transportés avec un coefficient de remplissage annuel de 82,6% (contre 82,4 et 78,2 les deux années précédentes).

T.V.

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

DONNEZ VOTRE AVIS

Confirmez-vous une reprise des ventes sur la Tunisie ?

  • Oui c'est flagrant
  • Oui ça repart doucement
  • Non pas vraiment

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour