webleads-tracker

  • E-tourisme
  • 18/11/2016
  • 15:12

Airbnb ressemble de plus en plus à une agence de voyages

La plate-forme vient de lancer Trips, une nouvelle fonctionnalité de son appli qui propose 500 expériences à travers le monde.
Tour Hebdo :
                Airbnb ressemble de plus en plus à une agence de voyages
Trips a été présenté hier lors de la conférence Airbnb Open à Los Angeles. ©DR

Airbnb se donne de l'air ! Alors que la plate-forme de location saisonnière entre particuliers est sous pression à New York, Berlin, Barcelone, Vienne ou Paris, le site annonce une diversification de ses activités en lançant Trips, une nouvelle fonctionnalité intégrée à son appli et dédiée aux excursions.

Hier, lors de la conférence Airbnb Open à Los Angeles (voir la vidéo ci-dessous), le cofondateur Brian Chesky a fixé l'objectif : "Jusqu'à présent, Airbnb était centré sur l'hébergement mais aujourd'hui, avec Trips, Airbnb veut regrouper en un seul lieu l'endroit où vous restez, ce que vous faites et les gens que vous rencontrez."

En pratique, Trips affiche pour l'heure près de 500 "expériences" dans 12 villes, dont Paris, Londres, Miami, Los Angeles, San Francisco et Florence. Les programmes sont assurés par des membres du site, des "experts locaux", selon le jargon d'AirBnb.

À l'écoute des suggestions des internautes

On trouve par exemple un cours de violon à Paris, une initiation aux rites des samouraïs à Tokyo, une chasse aux truffes en Toscane ou une rencontre avec un ancien gardien de prison de Nelson Mandela au Cap. "L'objectif est de découvrir les pépites cachées que seuls les locaux connaissent", assure Airbnb. À noter que les internautes de ces 12 premières villes et de 39 autres à travers le monde peuvent dès à présent soumettre leurs propositions d'activités pour qu'elles soient ajoutées l'an prochain, notamment à Amsterdam, Dublin, Rio, Dubaï et Sydney. 

Pour Airbnb, cette diversification devenait indispensable. Le 8 novembre dernier, le site a perdu une manche dans le bras de fer juridique qui l'oppose à la mairie de San Francisco. Nouveau revers aussi à New York, avec l'adoption d'une loi qui interdit la publication d'annonces qui ne respectent pas le cadre légal fixé par l'État. En octobre, Vienne a obligé les propriétaires à déclarer leurs locations touristiques, sous peine d'amende. La location saisonnière devient de plus en plus encadrée et Airbnb doit trouver des relais de croissance !

Or, dans le même temps, le marché des visites et excursions a le vent en poupe, avec plusieurs start-up qui se sont lancées sur le segment des visites guidées par des locaux, notamment ToursByLocals, TourNative et le français Meetrip. Airbnb avait d'ailleurs procédé à ses propres tests à San Francisco. Mais Airbnb ne compte pas s'arrêter aux seules visites et excursions. La plate-forme américaine annonce la signature d'un partenariat avec Resy, une appli spécialisée dans la réservation de restaurants. À terme, Trips devrait aussi s'ouvrir à la réservation de vols et de services. Airbnb se rêve en agence de voyages !

Didier Forray


Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Caroline

Voilà, ça y est ! Des simples sites qui sont censés mettre en relation des particuliers pour de l'hébergement "à petite échelle" se mettent à proposer les excursions que les TO, professionnels du tourisme, ne sont pas capables de proposer. Il ne faut pas s'étonner que les clients désertent les agences pour le net. L'offre ne correspond plus à la demande. Les TO sont coincés dans un modèle qui correspond plus aux année 80-90. Ils n'ont pas su capter le virage de ces dernières années et beaucoup de clients nous ont filé entre les doigts pour cette raison. Dommage pour nous !

le 18 Novembre 2016

Daniel

Le titre de l'article est provocateur mais il est peut-être salutaire de le faire avant que notre profession ne se réveille après la bataille sans meme l'avoir menée. Airbnb est encore très loin du métier d'agent de voyage et ce n'est pas un catalogue de bons plans qui en fera un candidat sérieux à le devenir. Par contre, Airbnb a les moyens de se payer des outils nécessaires pour le devenir mais ils vont devoir changer de modèle économique et leur culture de départ. À suivre de très prêt. Daniel // EKITOUR à Poitiers

le 18 Novembre 2016 - Société : Ekitour

Mourad

Incroyable à quel point une start-up insignifiante, ayant démarré il y a moins de 10 ans (et n'ayant eu aucun client pendant les 3 premières années) peut à ce point révolutionner un secteur aussi important que le monde du tourisme ! On va se retrouver de plus en plus face à un conglomérat de superpuissances américaines (Groupe Priceline, TripAdvisor, Airbnb, Boeing...) prêts à tout dominer !

le 18 Novembre 2016 - Société :

Mourad

Incroyable à quel point une start-up insignifiante, ayant démarré il y a moins de 10 ans (et n'ayant eu aucun client pendant les 3 premières années) peut à ce point révolutionner un secteur aussi important que le monde du tourisme ! On va se retrouver de plus en plus face à un conglomérat de superpuissances américaines (Groupe Priceline, TripAdvisor, Airbnb, Boeing...) prêts à tout dominer !

le 18 Novembre 2016 - Société :

eric

@caroline : 200% d'accord . la question qui m'interpelle : pour la France, Accor via son patron réagit (enfin et avec un gros temps de retard) pour le secteur hébergement; pour le reste (TO,Agences ..), ce secteur ne comporte-t-il aucun leader à même de capter les tendances et d'agir en conséquence ? C'est quand même troublant que toutes les innovations dans le travel proviennent d'intervenants exterieurs...; qu'il n y ait pas de visionnaire dans l'univers des taxis et qu'uber s'y soit engouffré facilement on peut le comprendre, mais dans tout un pan de notre économie c'est quand même étonnant ...

le 19 Novembre 2016

Nath

Il y a 5 ans, j'ai voulu me reconvertir et travailler en agences de voyages. Titre pro de Conseiller Voyages en poche, je manquais d'expérience en agences, forcément ! Pour me démarquer, et parce que j'y voyais une opportunité fabuleuse d'agrémenter le métier, j'ai aussi suivi une formation au "e-tourisme" au sens large. Créer des newsletters, un blog, un compte Pinterest, animer une page Facebook pro avec des outils finalement gratuits pour l'agence qui m'emploierait. Utiliser le CRM pour faire des propositions ciblées, des newsletters évoquant tous les domaines du voyage (pas faire que des lettres uniquement de vente), j'avais créé une newsletter de démonstration qui renvoyait aux différents autres outils. Je fourmillais d'idées "pour capter l'attention de la clientèle" au delà de ses visites en agences. Je crois encore que c'était une bonne idée. On m'a répondu plusieurs fois "ce qui nous intéresse, c'est la vente et les marges !!", "les clients de notre agence ne vont pas sur internet !!!". 1 an plus tard, je suis revenue à mon ancien métier, convaincue que ce secteur est effectivement "poussiéreux" et à des œillères sur l'avenir. C'était il y a quand même 5 ans, peu de chose ont évolué dans ces agences.

le 19 Novembre 2016

eric

@nath : il suffit de voir l'évolution en 5 ans pour comprendre ...(donc à terme soit 100% du marché sera sur le web et les agences disparaitront , soit (ce que je pense vu ce qui se passe ailleurs) ceux qui survivront auront intégré ce qui se passe sur le web dans leur offre et surtout seront capables d'en discuter avec leurs clients) http://www.blogdumoderateur.com/50-chiffres-medias-sociaux-2016/

le 20 Novembre 2016

KooKooning

Avec KooKooning.com nous avons mis en place une version plus vertueuse de ce positionnement qui combine hébergement et activités ... et même lieux à visiter. Mais nous avons pas bénéficier de la même couverture médiatique. Bien sûr notre visibilité est moindre que le géant américain mais notre offre est déjà intéressante. Et nous proposons aux prestataire un modèle sans commission dans lequel ils peuvent créer leur propre site Web à partir de l'outil de gestion de l'espace "Mes Annonces". A découvrir sur KooKooning.com une alternative MadeInFrance.

le 22 Novembre 2016 - Société : KAPT - KooKooning

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour