webleads-tracker

  • Production
  • 15/09/2016
  • 16:12

Austral Lagons veut devenir le nouveau spécialiste de l’Afrique australe

En recrutant des experts, le TO se donne les moyens d’occuper la place laissée vacante depuis la disparition d’Equatoriales et STI Voyages.
Tour Hebdo :
                Austral Lagons veut devenir le nouveau spécialiste de l’Afrique australe
Austral Lagons décline désormais sa production en trois brochures avec la petite dernière consacrée à l'Afrique australe. ©DR

En cette rentrée 2016, Austral Lagons dédie l’un de ses trois catalogues à l’Afrique australe, nouvelle destination du spécialiste de la Polynésie et de l’océan Indien. Cette brochure de 110 pages regroupe ainsi les anciennes productions Tanzanie et Zanzibar auxquelles s'ajoute une offre sur l’Afrique du Sud, le Botswana, la Namibie, le Mozambique et les chutes Victoria. "Nous avons entrepris cette diversification à la demande des réseaux qui n’avaient plus de spécialistes de l’Afrique depuis la disparition d’Equatoriales et de STI", justifie Hélion de Villeneuve, directeur général du TO.

Pour réussir ce challenge, Austral Lagons s’est donné les moyens en concentrant trois personnes à la réservation sur cette ligne de produits (l’Afrique australe bénéficiant d’une ligne dédiée), en recrutant Véronique Brondy, ex-Equatoriales, qui produit et commercialise l’Afrique australe depuis vingt-cinq ans, en charge du pôle réservation, et Fabrice Bouillot, un passionné d’Afrique et ancien de Voyageurs du Monde puis d’Aventuria et de Passion des îles, qui prend la direction de la production du voyagiste.

"Nous avons créé une business unit Afrique car nous voulons traiter l’Afrique australe selon les fondamentaux d’Austral Lagons", ajoute Hélion de Villeneuve. "C’est une destination faite pour ce TO car l’Afrique australe se vend en sur-mesure. Ces voyages ne sont pas simples à élaborer et il faut des compétences. Austral Lagons se donne les moyens de développer l’Afrique australe", se félicite Fabrice Bouillot, qui prévoit déjà d’étoffer la production au fil des saisons.

Austral Lagons est d’autant plus confiant que le démarrage est positif grâce notamment à un bon taux de transformation, qu’Hélion de Villeneuve situe à 15% contre 10% pour les îles. Particularité, la brochure affiche fréquemment deux tarifs par itinéraire, l’un proposé en autotour avec les vols, l'hébergement et la location de voiture, l’autre en circuit individuel avec en plus un guide accompagnateur francophone, les repas, les excursions…

La Californie prend ses aises dans le catalogue Tahiti

Pour le reste, Austral Lagons développe d’abord une production Californie (en city break ou autotours) à mixer avec un voyage en Polynésie afin de couper en deux, à l’aller ou au retour, le long voyage aérien de 22h. La production dans l’océan Indien est ensuite étoffée avec un original autotour "Mo Moris" à Maurice pour une découverte authentique de l’île, plus d’hôtels aux Seychelles, où un service concierge est proposé avec une représentante Austral Lagons basée à Mahé. Les clients ayant opté pour le pack VIP et ceux résidant en hôtels de luxe 5* se voient, eux, remettre un téléphone en cas de demandes de services supplémentaires.

"Nous développons les services privilèges 'à la carte' pour que nos clients puissent personnaliser encore plus leur voyage. Ces prestations complémentaires comme des transferts privés, un accueil VIP, un vol en hélicoptère ou des excursions privées sont préréservables et commissionnables", souligne Hélion de Villeneuve. Enfin, les Emirats comme Dubaï, Abu Dhabi et Oman bénéficient de l'encadrement de nouveaux guides francophones.

Un objectif de 2,8 M€ sur l’Afrique australe

Fort de ces développements, Austral Lagons vise un chiffre d’affaires de 38,3 M€ pour l’exercice 2017 (+20% par rapport à 2016), dont 2,8 M€ sur la nouvelle production Afrique australe. Pour l’exercice 2016 qui s’achève fin octobre, le TO aura fait voyager plus de 9 000 pax pour un CA de 35 M€ partagé entre 31,7 M€ sur Austral Lagons et 3,3 M€ pour Secrets avec seulement six mois d’activité à la suite de la cession de cette marque à François-Xavier de Boüard. Une vente qui permet au Monde à la Carte, la maison mère, d’afficher un résultat net de 800 000 € et de renforcer les fonds propres nécessaires aux développements actuels d’Austral Lagons.

Stéphane Jaladis

 



 

 

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour