webleads-tracker

  • Production
  • 08/09/2016
  • 15:00

Héliades cherche des relais de croissance pour l’hiver

Le tour-opérateur élargit sa production à Malte et Madère, à l’Afrique de l’Est et à l’océan Indien avec l’ambition de lisser son activité tout au long de l’année.
Tour Hebdo :
                Héliades cherche des relais de croissance pour l’hiver
Jean Brajon, directeur général d'Héliades, multiplie les ouvertures de destinations. ©T.Beaurepere

Pénalisé par une forte saisonnalité (les 2/3 des ventes se font en été), Héliades poursuit sa stratégie de diversification pour booster son activité en hiver, tant en moyen qu'en long courrier. Premier temps fort : le lancement d’une production sur Malte qui occupe 8 pages dans la nouvelle brochure "Evasions d’hiver" du tour-opérateur. Pour s’imposer dans l’archipel, il débarque avec une offre qui mêle circuits, courts séjours et prestations à la carte. Son produit phare, un court séjour de 4j/n, est proposé à partir de 399 € TTC, avec deux excursions incluses.

Même stratégie au Portugal, lancé l’été dernier (environ 1 500 clients réalisés) et qui est conforté cet hiver. Courts séjours, autotour, circuits et séjours en Algarve sont au programme, complétés cet hiver par une nouvelle production à Madère. Pour rejoindre l’île portugaise de l’Atlantique, Héliades vole avec Tap Portugal via Lisbonne. Au sommaire : un séjour à l’hôtel Dom Pedro Baia à partir de 599 € TTC en petit déjeuner, un circuit en étoile de 8j/7n en pension complète (à partir de 1099 €), un autotour et une offre à la carte. Héliades pousse également Chypre lancée l’an dernier (3 000 clients durant l’été), avec  un vol baladeur pour Paphos le dimanche d’octobre à début janvier au départ de Paris, qui fera escale dans plusieurs villes de province et alimentera notamment le Club Héliades Phaeton Beach à Paphos (à partir de 699 € en tout inclus).   

Parallèlement, le tour-opérateur met un pied (discret) en Afrique. Il ajoute à son panel de destinations Madagascar (deux circuits à partir de 2 149 €), le Kenya (un circuit safari et un combiné safari/plage à partir de 1 649 €), la Tanzanie (un circuit à partir de 2 899 €) avec extension optionnelle à Zanzibar. Même stratégie modeste dans l’océan Indien, avec un retour à l’île de la Réunion (vol Air France et séjour de 7 nuits à l’hôtel Le Récif en petit déjeuner à partir de 1 299 €), et trois séjours de 7 nuits en demi-pension à l’île Maurice (vol Corsair Int.) à partir de 1 449 €. Enfin, la Guadeloupe et la Martinique font un retour timide dans la production hiver (après une suspension durent l’hiver 2015/2016) avec pour chacune un seul séjour dans les hôtels Karibea. En cas de succès, ce retour pourrait se traduire par l’ouverture d’un club Héliades aux Antilles l’année prochaine.

Augmentation des capacités sur le Cap Vert cet hiver

"Nous ne nous fixons pas d’objectifs chiffrés avec ces nouveautés", précise Jean Brajon, directeur général. Elles viennent compléter les destinations "traditionnelles" du tour opérateur, à commencer par le Cap Vert. "Nous sommes le leader français sur l’archipel, avec 15 000 à 20 000 clients par an", ajoute Jean Brajon. Cet hiver, Héliades augmente son offre d’environ 5 000 sièges avec l’ajout d’un vol baladeur pour l’île de Sal qui fera escale dans différentes villes de France.

A noter que l’ensemble des offres est accessible sur le nouveau site professionnel Heliadespro.fr, lancé au printemps. Outre le moteur de recherche optimisé ou encore la fonction d'édition de flyers, il s'est enrichi depuis quelques semaines d’un outil de package dynamique baptisé Héliades Flex. Le TO vient également de recruter un nouveau directeur commercial, Michel Maria.

La Grèce à la peine pour la saison 2016

Pour son exercice 2016 qui s’achève au 31 octobre, Héliades prévoit un chiffre d’affaires en recul d’environ 8%. "A périmètre constant, la baisse sera de l’ordre de 5% car nous avons stoppé la production d’Italowcost et fermé plusieurs destinations, comme le Mexique. Dans le contexte actuel, ce recul est un moindre mal, d’autant que 2015 était une année record", estime le DG qui précise qu’Héliades demeurera bénéficiaire, après les 1,6 M€ de profits de 2015.

Si l’Italie et la Sicile affichent de belles croissances en 2016, et le Portugal a réussi sa première saison, Héliades a notamment été pénalisé par les moindres performances de la Grèce (notamment les Cyclades et les îles du Dodécanèse, quand la Crète et le continent résiste), dont les ventes reculent d’environ 5%. "La médiatisation au printemps de l’arrivée des migrants sur les côtes grecques mais aussi la forte concurrence qui se traduit par une pression sur les prix expliquent cette moindre performance", estime Jean Brajon. La Grèce représente encore entre 60 et 80% du chiffre d’affaires d’Héliades selon les années, avec environ 100 000 clients sur un total de 125 000.

Thierry Beaurepère

           

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Mark Jefferson

INteresting.

le 29 Septembre 2016 - Société : eeee

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour