webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 22/07/2016
  • 12:10

Les revenus additionnels des compagnies aériennes battent des records

Selon le rapport publié par IdeaWorksCompany, les compagnies historiques américaines tiennent le haut du pavé, suivies par Air France-KLM.
Tour Hebdo :
                Les revenus additionnels des compagnies aériennes battent des records
Les frais ancillaires sont au cœur du modèle économique des low cost, y compris sur long-courrier, comme chez Norwegian. ©DR

Les revenus additionnels des compagnies aériennes, également appelés revenus ancillaires, ne cessent de grimper. L'édition 2016 du rapport publié par le cabinet IdeaWorksCompany indique que les dix premières compagnies aériennes ont totalisé un montant global de revenus ancillaires de près de 26 milliards de dollars en 2015, contre un peu moins de 25 milliards de dollars l'année précédente.

United Airlines reste largement en tête du classement, avec environ 6,2 milliards de dollars de revenus générés uniquement par les frais ancillaires, devant American Airlines (4,7 milliards de dollars), Delta Air Lines (3,7 milliards) et Air France-KLM (2,1 milliards). La compagnie nationale française voit ses revenus ancillaires progresser d'un peu plus de 5,5% entre 2014 et 2015.

L'évolution de ces revenus s'avère en tout cas impressionnante depuis 2008, date du premier rapport : les revenus ancillaires ne représentaient alors que 8,4 milliards de dollars pour les dix premières compagnies aériennes du classement.

Les revenus ancillaires tirés à l'avenir par les low cost long-courriers

Dans le détail, 18% des frais ancillaires enregistrés l'an dernier ont été générés par les bagages, 14% par les appels aux centres d'appel, 4% par la réservation d'un siège précis et 3% par la vente de points pour les voyageurs fréquents. Le reste est lié à d'autres sources de revenus et à d'autres services complémentaires non précisés.

Pour certaines compagnies aériennes, les revenus ancillaires apparaissent plus que jamais essentiels, en particulier pour les low cost, dont le modèle économique est justement bâti sur ces suppléments. Les revenus ancillaires représentent ainsi désormais 43,4% du chiffre d'affaires de la compagnie aérienne américaine Spirit, soit 51,80$ par passager, le plus haut ratio dans le monde de l'aérien. La proportion s'élève à 37,6% pour Allegiant Air, 36,4% pour Wizz Air, 29,4% pour Jet2.com et 24% pour Ryanair.

Et les frais ancillaires vont encore continuer à progresser dans les années à venir, selon IdeaWorksCompany, portés par la montée en puissance des low cost long-courriers. "Le concept de la classe économique basique devrait être repris sur le marché long-courrier par des compagnies comme American Airlines, Lufthansa, KLM et United Airlines, prédit Jay Sorensen, l'auteur du rapport, à partir de là, c'est juste une question de temps avant que cette pratique ne soit adoptée dans le monde entier."

Didier Forray

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour