webleads-tracker

  • Destination
  • 18/07/2016
  • 16:45

Turquie : le Seto joue la carte de la flexibilité

Le syndicat de tour-opérateurs n’a pas décidé de mesures de report ou de remboursement des voyages en Turquie, conseillant plus d’assistance et d’information des clients.
Tour Hebdo :
                Turquie : le Seto joue la carte de la flexibilité
Les stations balnéaires touristiques ont été épargnées par les événements liés au coup d'Etat de samedi soir. ©S.J.

Alors que la Turquie était déjà loin d’avoir les faveurs des vacanciers français cette saison en raison de différents attentats et de sa proximité avec la Syrie et l'Irak, le coup d’Etat manqué de ce week-end ne devrait pas améliorer la situation.

Intervenu samedi 15 juillet au soir, il a provoqué la mort de 290 personnes au moins, lors d’affrontements à Ankara et Istanbul. Les stations balnéaires et les infrastructures touristiques n’ont toutefois pas été touchées par ces événements qui se sont concentrés sur des lieux stratégiques, politiques, militaires et médiatiques.

Retour à la normale du transport aérien

Le coup d’Etat avorté a néanmoins entraîné des perturbations sur les vols durant la journée de samedi avant un retour à la normale dimanche, notamment à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, selon des informations diffusées par la compagnie nationale Turkish Airlines. Après avoir annulé 8 de ses 10 vols samedi, Lufthansa a également repris son programme de vols quotidien le lendemain. Les dessertes vers Bodrum et Antalya sont opérées normalement.

Mise à jour ce week-end, la fiche sur la Turquie du ministère des Affaires étrangères (MAE) invite les vacanciers français en partance "à contacter [leur] compagnie aérienne ou [leur] agence de voyages avant d’entreprendre un voyage". Pour rappel, le MAE conseille également "aux Français se rendant ou séjournant en Turquie de faire preuve d’une très grande vigilance dans leurs déplacements, en particulier dans les quartiers touristiques et dans tous les lieux de forte affluence".

Peu d’annulations des clients en partance dimanche

Côté voyagistes, le Seto a fait un premier point dès le 16 juillet, précisant que "les conditions générales de vente restent en vigueur et applicables", que "les TO renforcent leur assistance pour les clients sur place et en transit", qu’ils "aménageront le cas échéant les programmes en collaboration avec les réceptifs en fonction de la situation", et qu’ils "se tiennent à la disposition de leur clientèle sur place, en transit et en partance afin de répondre à leurs interrogations".

Une seconde réunion téléphonique des voyagistes concernés par la destination s’est déroulée hier à 11h, qui a décidé d’un statu quo par rapport à la veille. Le Seto assure que les voyagistes ont enregistré peu de questions des clients sur place et quasiment pas d’annulations de ceux devant s’envoler dimanche. De prochaines réunions sont envisagées mardi et mercredi. D’ici là, le Seto entend travailler avec les compagnies aériennes afin de traiter "les dossiers impactés par les événements de ce week-end".

Si Mumtaz Teker, patron de Pacha Tours, n’était pas joignable ce lundi, Transat France nous précisait avoir plus de 200 clients en Turquie lors de ce coup d’Etat. "Seules les excursions prévues ce week-end ont été reportées. Nous continuons de suivre de près la situation et les départs sont assurés normalement", précise le groupe.

Chez Thomas Cook France, une cellule de crise a été mise en place tout le week-end afin de suivre au plus près les événements, apporter des informations aux agences du réseau et rester en contact avec les clients. "Ça s’est bien passé. Nous avions peu de clients Jet tours sur place. Localisés à Antalya et Izmir, ils ont été contactés et rassurés par notre réceptif", précise Pauline Rouri, la directrice marketing du groupe qui exploite deux clubs Jet tours à destination (le Paloma Renaissance et le Paloma Sultan). "Nous appliquons les conditions normales de vente du TO cette semaine après avoir proposé ce week-end des modifications de destination aux clients qui partaient le 17 et le 18 juillet", ajoute-t-elle. Au final, le TO précise n'avoir enregistré aucune annulation.

TUI a permis à des clients de reporter ou d’annuler sans frais

Présent sur Izmir et Bodrum avec 4 clubs (3 Marmara et un SplashWorld), TUI France confie y avoir 400 clients. "Les voyageurs qui avaient prévu de partir sur le week-end du 15 au 17 juillet pouvaient modifier, retarder ou annuler leur réservation, sans frais", nous précise un porte-parole du groupe. Et d’ajouter : "Pour ce qui concerne les prochains jours et semaines, les conditions seront adaptées en fonction de l’évolution de l’actualité et de la situation".

A l’international, des TO allemands, comme TUI et Alltours, ont aussi pris des mesures plus radicales, annonçant le remboursement sans frais des voyages pour la Turquie jusqu’à respectivement dimanche et lundi inclus.

S.J.

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour