webleads-tracker

  • Destination
  • 13/07/2016
  • 10:00

My Moris par Shakti Callikan et Maya de Salle-Essoo : l’île Maurice côté culture

Les cofondatrices de mymoris.mu, site d’expériences culturelles à Maurice, forment un tandem d’amies passionnées par l'île de l'océan Indien. Une invitation à pousser des portes...

Article également paru dans le numéro 1571 de Tour Hebdo magazine


 


 

BIO EXPRESS



1979 : naissance de Shakti à Paris et de Maya en Belgique.



2003 : installation de Maya à Maurice.



2005 : retour de Shakti à Maurice après ses études à Paris et rencontre avec Maya.



2015 : lancement de My Moris.


 
Tour Hebdo :
                My Moris par Shakti Callikan et Maya de Salle-Essoo : l’île Maurice côté culture
À gauche, Maya de Salle-Essoo, et à droite, Shakti Callikan. ©My Moris

Le nom de la jeune entreprise créée par Shakti Callikan et Maya de Salle-Essoo est déjà tout un programme… My Moris, qui propose aux visiteurs de réserver en ligne des activités culturelles (elles préfèrent à juste titre le terme d’expériences), souligne le caractère personnel de la démarche des deux amies.

Car il s’agit avant tout de partage autour d’une île Maurice (Moris en créole) qui leur tient à cœur, celle de la rencontre avec les habitants, mais aussi l’histoire, le patrimoine, l’artisanat, l’architecture traditionnelle, les rituels, les croyances et les traditions orales, si riches et si souvent survolés par les touristes de passage...

Vous venez de lire 1 000 caractères sur un total de 3 500. Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné à l'édition numérique de Tour Hebdo.

Changer de vie

Dans un café-librairie de Port-Louis, la capitale mauricienne longtemps endormie et aujourd’hui en plein renouveau, on les écoute, complices, raconter leur envie "de se lancer dans une nouvelle aventure où [elles pourraient] utiliser [leurs] compétences complémentaires et [leurs] connaissances sur Maurice pour montrer un autre visage de [leur] île".

Si la passion est à la source de My Moris, le parcours de ses fondatrices achève de lui donner toute sa légitimité. À 36 ans, elles ont déjà des vies bien remplies et vu du pays. Maya, cheveux chatains et yeux bleu ciel, installée à Maurice depuis 2003 par amour, est anthropologue spécialiste des cultures africaines. Shakti, la brune Franco-Mauricienne, née à Paris, a grandi à Maurice avant de décrocher une maîtrise d’histoire et un DEA de sociologie à la Sorbonne.

Maya commence par sillonner l’Afrique de l’Ouest en solo tout en préparant à l’université de La Réunion un master sur l’interculturalité et une thèse de doctorat sur les médecines traditionnelles et les rituels religieux populaires mauriciens. En 2005, les deux femmes se rencontrent au retour de Shakti à Maurice et créent à 25 ans, avec d’autres amis, une organisation de promotion et de défense des droits humains, qui mène campagne des rues de Port-Louis aux petits villages les plus reculés de l’île...

Puis Shakti s’expatrie sept ans en Inde avec son mari, durant lesquels elle poursuit ses missions de défense des droits humains pour des ONG, tout en explorant le pays et la région. Nouveau retour à Maurice, et là, c’est le déclic : "J’avais envie de changer un peu de vie et de consacrer mon temps et mon énergie à célébrer des choses positives et belles. J’ai parlé à Maya d’une initiative géniale à Delhi pour découvrir la ville autrement".

L’an dernier, My Moris prenait son envol. Intarissables sur leurs idées pour étoffer le catalogue d’expériences et de nouvelles rencontres, elles reconnaissent un peu moins d’enthousiasme pour les questions commerciales et marketing, envisageant de se faire aider. "À long terme, et à notre modeste échelle, j’aimerais beaucoup que My Moris prouve aux pouvoirs publics et aux décideurs que le tourisme culturel est un aspect intéressant à développer, résume Shakti, et que cela peut valoir autant, si ce n’est plus, que des parcours de golf !" Gageons que l’argument, plus marketing qu’il n’y paraît, fera mouche...

Cuisine de rue, artisans, propriété sucrière...
Parmi les offres disponibles pour des petits groupes de six pax maximum, avec des guides passionnés et passionnants : une exploration-dégustation à Port-Louis, une découverte-rencontre des artisans, et une visite à vélo d’un domaine sucrier du XIXe siècle. De nouvelles expériences sont en préparation, comme une visite de Port-Louis pour les enfants. http://mymoris.mu

Virginie Dennemont

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour