webleads-tracker

  • Destination
  • 21/06/2016
  • 15:20

Martinique : les trois axes de sa stratégie de développement

Le Comité martiniquais du tourisme, en déplacement à Paris, a présenté sa stratégie pour les prochaines années en présence de la nouvelle équipe de direction.
Tour Hebdo :
                Martinique : les trois axes de sa stratégie de développement
Joëlle Désir, DG du Comité martiniquais du tourisme (CMT) et Karine Mousseau, présidente du CMT, à Paris, ce matin. ©MG

"Nous avons accueilli 790 000 pax en 2015." La nouvelle présidente du Comité martiniquais du tourisme (CMT), Karine Mousseau, a de quoi se réjouir. Le nombre de visiteurs en Martinique en 2015 a augmenté de 11% par rapport à l’année précédente.

2016 s’annonce tout aussi prometteuse avec une progression de 14% du nombre de visiteurs sur les quatre premiers mois de l’année. Le virus Zika a ralenti l'activité touristique durant un mois environ, mais "le niveau d’avant-épidémie a presque été retrouvé", assure-t-elle.

Afin de poursuivre le développement de la destination, l’équipe du CMT a présenté lors d’une conférence de presse sa stratégie en trois volets.

. Augmenter le nombre d’hébergements de petite taille et haut de gamme :  

"Aujourd’hui, un tiers des voyageurs choisissent des meublés pour leurs séjours touristiques. Or, tous ne sont pas déclarés", explique Karine Mousseau. Seuls 4 000 lits sont répertoriés à l’heure actuelle. Le CMT encourage les propriétaires de gîtes ou de maisons d’hôtes à se déclarer "pour être accompagnés dans leur commercialisation". "Les touristes recherchent aujourd’hui des adresses plus intimes, familiales. Ces petites structures répondent donc à une demande."

L’autre dimension à développer en matière d’hébergement : le haut de gamme. De nouveaux hôtels voient ainsi le jour comme l’hôtel Simon 4*, avec vue sur la baie de Fort-de-France, doté de 94 chambres. Ou encore le boutique-hôtel Suite Villa, doté seulement de six suites et neuf villas d'une à trois chambres.

. Faire des croisiéristes des vacanciers "de séjour" :

"La croisière est notre vitrine", souligne Karine Mousseau. En 2015, la Martinique a comptabilisé 380 000 croisiéristes, soit une hausse de 30% par rapport à 2014. Les locaux eux-mêmes sont très demandeurs de ce produit puisqu’ils représentent jusqu’à 25% des personnes qui embarquent.

"Mais seuls 30% des croisiéristes qui descendent à terre en Martinique prennent une excursion. Nous voulons faire augmenter ce chiffre." Le CMT souhaite convaincre les commerçants d’ouvrir sur des plages horaires plus larges, "y compris le dimanche" et renouveler les visites de sites emblématiques comme le fort Saint-Louis.

"Nous voulons aussi combiner séjour et croisière en incitant les voyageurs à rester à terre deux ou trois jours, voire plus, avant et/ou après leur croisière, faisant bénéficier les hôtels et les commerces locaux de leur venue", ajoute Karine Mousseau. Un pari ambitieux : les croisiéristes bénéficient généralement de vols de nuit ou d'une nuit en hôtel seulement, avant et/ou après leur traversée, incluse dans le prix du voyage.

. Valoriser la basse-saison :

"Non, il ne pleut pas pendant six mois durant la basse-saison ! Il est possible de venir en juillet et en août en Martinique", assure Karine Mousseau. Une vaste campagne de communication sera lancée en France métropolitaine dès la rentrée pour booster les départs vers la destination cet hiver et à l’été 2017.

Le CMT espère aussi parvenir à s’ouvrir au marché brésilien via Cayenne : "Le prix des billets sont encore trop élevés pour faire venir une clientèle guyanaise et brésilienne. Mais il y a une vraie demande à laquelle nous souhaitons répondre, en leur proposant notamment des tarifs avantageux à la basse-saison."

Et Karine Mousseau de conclure : "Le tourisme est devenu une vraie priorité pour notre collectivité. 10% de croissance encore cette année, ce serait l’idéal…"

Manon Gayet

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Laouchez Maurice

Il y a encore du chemin avant de pouvoir dire que le tourisme est une vraie priorité pour la CTM: 16 M€, sur un budget 2016 de 1,3 Mds, où le personnel pese 200 M€. Mais le chemin le plus long commence par un pas...

le 25 Juin 2016

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour