webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 14/06/2016
  • 14:26

Comment easyJet veut détourner les passagers des agences de voyages

Le nouveau programme de fidélité Flight Club incite les clients à traiter directement avec la compagnie.
Tour Hebdo :
                Comment easyJet veut détourner les passagers des agences de voyages
La rubrique du programme easyJet Plus est disponible sur le site internet de la compagnie low cost.

Autour du nouveau programme de fidélité Flight Club, easyJet développe toute une stratégie qui vise à écarter les clients -en particulier les PME-PMI- des agences de voyages et travel management compagnies (TMC) pour les inciter à traiter en direct.

Récemment Carolyn McCall, son Pdg, ne s’en cachait pas et souhaitait doubler rapidement les ventes directes. Un des outils pour atteindre ce résultat est le Flight Club, un programme de fidélité qui ne distribue pas de miles. "Cela n’est pas le souhait des clients", selon les études d’easyJet. "Plus besoin d’attendre de cumuler des points, les avantages et bénéfices du programme sont disponibles instantanément", expliquait ce matin à Paris Anne-Marie Goldenberg, directrice marketing France, Maroc et Luxembourg.

Et pour cause, le passager doit d’abord totaliser des vols pour être invité ensuite à devenir membre du Flight Club. C’est ni plus, ni moins, le même principe que les programmes classiques, mais on le dit autrement.

Le programme n'inclut ni miles ni la carte easyJet Plus

Dix vols dans les dix dernières années ou vingt vols en douze mois ou encore dix vols et une dépense de 1 500 livres (1 700 euros) en un an sont les critères de ce programme "qui s’adresse notamment aux voyageurs d’affaires qui représentent 24% des passagers easyJet en France".

Le Flight Club n’offre pas de vol en échange de miles, "car cela ferait augmenter le billet de 20%". La carte easyJet Plus à 199 euros qui donne accès au choix du siège, à l’embarquement prioritaire, à un bagage de plus, n’est pas comprise non plus.

Certes, quelques avantages du Flight Club sont réels comme changer de vol sans frais et sans limite, changer le nom du passager sans pénalité. Les autres facilités sont plus du domaine du discours marketing comme la garantie des tarifs les plus bas ou les offres en avant-première.

Le client du Flight Club aura un accès téléphonique dédié. Mais la compagnie ne veut pas en communiquer le numéro. Serait-il payant ?

On comprendra que toutes ces facilités concernent exclusivement la période avant-vol et en particulier la réservation. "Il s’agit d’un programme personnel qui ne touche pas les agences de voyages", consent Anne-Marie Goldenberg. EasyJet a déjà lancé 10 000 invitations à ses clients et vise à intégrer 20 000 membres en France d’ici à la fin de l’année, sur un total de 100 000 en Europe.

Thierry Vigoureux

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

bragard christian

bonjour la seule chose que l'on peut dire c'est: "UN DE PLUS" la liste est longue des TO, compagnies aériennes et autre qui se servent des coordonnées que nous fournissons pour faire de la démarche directe.

le 14 Juin 2016 - Société : 112 VOYAGES

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour