webleads-tracker

  • Transport
  • 03/06/2016
  • 16:28

XL Airways prépare un nouveau virage en 2017

La compagnie, qui espère se doter d'un avion supplémentaire, devrait notamment desservir New York toute l'année à partir de 2017.
Tour Hebdo :
                XL Airways prépare un nouveau virage en 2017
Laurent Magnin, le Pdg de XL Airways France, espère se doter d'un quatrième A330. ©DR

La compagnie française low cost dirigée par Laurent Magnin prend encore un nouveau virage en 2017.
L'an prochain, XL Airways va présenter un nouveau visage avec l’arrêt de l’activité moyen-courrier. Le dernier Boeing B737 qui opère actuellement surtout au départ de Lille pour des voyagistes va être rendu à son loueur.

Une page d’histoire se tourne pour cette compagnie née en 1994 avec le modèle moyen-courrier charter sous le nom de Star Airlines, rebaptisée XL Airways en 2006, après quelques turpitudes. Au début, elle volait exclusivement pour des tour-opérateurs vers le Bassin méditerranéen. Puis, en 2002, est arrivé un premier A330-200, long-courrier permettant de desservir des destinations touristiques comme les Maldives, la Thaïlande, la Rép. dom. ou le Mexique pour les voyagistes.

Paris-New York desservi toute l'année à partir de 2017

Mais Laurent Magnin, l’ancien lieutenant de Jacques Maillot chez Corsair, n’a pas voulu laisser les deux pieds dans le même sabot quand il en a pris la direction. Il avait connu les graves difficultés de Corsair qui ne parvenait pas à remplir chaque jour sept Boeing B747 avec le seul réseau de 200 agences Nouvelles Frontières.

Aussi, dès 2009, il lance chez XL des vols vers les États-Unis, distribués tous azimuts en GDS. Ces réguliers saisonniers touchent New York, puis Las Vegas (fermée depuis), San Francisco, Miami et Los Angeles, depuis hier. "XL Airways offre aujourd’hui au départ de Paris les destinations américaines les plus connues des Français", se félicite Laurent Magnin.

Signe des temps, l'inauguration de cette nouvelle ligne n’a pas été saluée par les pompiers de Californie arrosant l’avion car on gère ici la sécheresse. Les lances à incendie ont bien été déployées, mais à Roissy-CDG, où on ne manque pas d’eau… "Nous sommes présents sur Paris-New York, sauf du 15 novembre au 15 décembre et du 10 janvier au 20 mars", note Luc Bereni, directeur commercial de la compagnie. Laurent Magnin ajoute : "Paris-New York toute l’année fait partie de nos objectifs pour fin 2017. Ce sera plus difficile pour nos autres lignes américaines car la basse saison est vraiment basse et nous n’aimons pas les avions vides".

De plus en plus de dernière minute

Souci récurrent, les ventes de dernière minute sont de plus en plus nombreuses. "Chaque année, nous notons un peu plus de retard sur les ventes des années précédentes", révèle Laurent Magnin, qui constate que, pour le passager, le salaire de fin juin semble décider des vacances que l’on va se payer. "Il est arrivé qu’à J-7 un vol affiche 100 sièges de libre et qu’il parte complet le jour J", ajoute Luc Bereni.

Et ce phénomène est amplifié cette année sur le marché américain de XL (distribué par APG) où, en France, les grèves à répétition, les manifestations, les inondations font hésiter un peu plus les clients, malgré un rapport euro/dollar favorable aux Américains. Globalement, les derniers chiffres d’arrivées de touristes américains en France font état d’une baisse de 17%, un peu moins chez XL, où les passagers sont surtout sensibles au prix du billet.

Compagnie tout long-courrier dès la fin de l’année avec 800 000 passagers transportés, XL Airways continue néanmoins à répondre à la demande de voyagistes en ouvrant cet hiver des destinations de province cubaine, dont quelques sièges seront accessibles en GDS. "Les nouvelles dessertes des villes régionales de Cuba correspondent vraiment aux partenariats avec les TO. Nous construisons notre programme d’hiver avec eux et nous sommes à leur écoute", martèle Laurent Magnin, qui cite les fidèles de XL comme Transat France, Promovacances, Karavel, Thomas Cook, etc.

Sur les Antilles, les compagnies de croisières maritimes (Costa, MSC, Croisières de France) assurent aussi le remplissage à hauteur de 15% de certaines destinations. XL Airways maintient aussi un fort contact avec les AGV qui ont un site Web BtoB dédié. Des accords ont aussi été signés avec les grands réseaux (Tourcom, Selectour, Havas, Manor depuis cette année, Carrefour, TUI, Thomas Cook).

Les ventes sont assurées par les GDS mais les services auxiliaires (supplément bagages, places réservées, repas à la carte, etc.) n’y sont pas encore disponibles. Le passager ou son agence doit s’en occuper via le site Xl.com. Pour la compagnie, ces suppléments contribuent à la recette unitaire à hauteur de 10%.

La paix sociale règne à XL Airways France depuis dix ans

Mais la question qui préoccupe le plus Laurent Magnin reste à terme celle de la croissance. Elle passe par un quatrième A330 qui permettrait d’éviter d’en louer un avec équipage l’hiver à la canadienne Air Transat et l’été un autre à la portugaise HiFly, ce qui est coûteux.

L’arrivée d’un nouvel avion n’est guère dissociable de la situation capitaliste de la compagnie qui n’a pas actuellement d’actionnaire de référence. Des approches de reprise comme celle d’Air Caraïbes n’étaient pas satisfaisantes. En même temps, le retour aux bénéfices (3,5 millions d’euros sur un CA de 269 millions) l’an dernier montre que la mariée est belle, même de petite taille.

Un de ses atouts, la paix sociale qui y règne depuis dix ans, sans une grève. Un exemple de ce consensus, lors de ce vol inaugural Paris-Los Angeles, on trouvait aux commandes le chef-pilote ainsi que le délégué SNPL de l’entreprise. Inimaginable à Air France et dans la plupart des autres compagnies françaises. Ici, l’ensemble des salariés est conscient de la situation de l’entreprise qui n’a pas de plan B envisageable.

Thierry Vigoureux, à Los Angeles

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour