webleads-tracker

  • Croisière
  • 17/05/2016
  • 14:22

Costa embarque pour l'extrême-Orient et l'océan Indien

Le top management de Costa Croisières a profité des Lauréats de la Mer la semaine dernière pour dévoiler sa nouvelle brochure 2017-2018.  
Tour Hebdo :
                Costa embarque pour l'extrême-Orient et l'océan Indien
Le Costa Magica fera notamment escale à Curaçao dès cet hiver. ©Costa Crociere

"Notre objectif, c’est d’être uniques et différents de nos concurrents." Le président France Georges Azouze a (re)donné le cap pour les deux prochaines années lors de la présentation de la brochure 2017-2018 aux agents de voyage présents sur le Costa Favolosa.

Le contenu de la brochure se veut équilibré entre les produits classiques de Costa Croisières – la Méditerranée et les Antilles – et des voyages plus originaux comme les tours du monde et des croisières entre le golfe Persique et le golfe d'Oman et en Inde.

La compagnie s’appuie d’abord sur des formules qui ont fait leurs preuves, à commencer par l’océan Indien et la croisière de 14j/15n entre Maurice, la Réunion, Madagascar et les Seychelles. Fin 2015, quatre départs étaient programmés. Ils seront 11 à l’automne 2016. "Il y a eu un véritable succès sur ces croisières auprès de la clientèle française. Nous attendons 700 passagers français sur le neoRomantica fin 2016, soit 50% du nombre de passagers qu’il peut transporter", a détaillé Georges Azouze.

Cap sur la péninsule arabique et l’océan Indien

Les Maldives sont également mises en valeur dans la nouvelle production au travers de croisières de 22 jours et en combiné avec l’Inde. "C’est la grosse surprise que nous voulions annoncer ce printemps", s’est enthousiasmé le président de Costa France. La compagnie se veut être la seule sur les combinés Maldives (Malé), Sri Lanka (Colombo) et Inde (Mumbai, Goa, New Mangalore, Cochin), déclinés en différentes croisières de 7 ou 14 jours. "On mise sur des escales plus longues pour profiter des destinations comme Malé, avec jusqu’à trois jours sur place."

Toujours dans l’océan Indien, le neoRomantica assurera également les croisières "Lointain Orient" (Île Maurice, Seychelles, Maldives, Sri Lanka, Thaïlande, Singapour, Vietnam et Hong Kong), "Cap sur les Maldives" (Italie, Sicile, Grèce, Jordanie, Israël, Oman et Maldives) et "Au Retour des Maldives" (Maldives, Oman, Israël, Jordanie, Grèce et Croatie).

Autre nouveauté : des croisières entre Dubaï, Oman et les Emirats arabes unis de 9j/7n ou bien inclus dans un circuit plus long avec des arrêts en Grèce, en Jordanie et en Israël (23j/21n ou 19n/18n) à bord du Mediterranea.

Une production enrichie aux Antilles et en Méditerranée

Côté atlantique, le Costa Magica transportera ses passagers pour une croisière originale entre Curaçao, la Guadeloupe et la Martinique dès cet hiver. En mars 2017, Porto Rico et Saint-Martin rejoindront la liste des produits proposés par Costa. "Ce seront des croisières totalement atypiques", promet Georges Azouze.

Autre point fort, les traversées transatlantiques qui seront organisées en 2017 et en 2018 avec des escales en Espagne, en Italie, en Grèce, aux Antilles, au Brésil, en Argentine ou encore en Uruguay.

Les Caraïbes ne sont pas en reste avec une dizaine d’itinéraires possibles entre la Guadeloupe, la Martinique, Sainte-Lucie, La Barbade, Saint-Domingue ou encore Tobago. A partir de 1919€ en cabine intérieure pour le parcours menant jusqu’à Curaçao et 1819€ pour aller jusqu’à San Juan à Porto Rico. Là encore, les escales longues visent à séduire les habitués… et les nouveaux venus : "Les escales longues doivent convaincre une clientèle différente, qui voyage moins, et peut être réticente à faire des escales de quelques heures", a expliqué Georges Azouze.

Enfin, en Méditerranée, Israël et la Turquie sont progressivement reprogrammés avec des arrêts à Izmir, Istanbul et Jérusalem à bord du neoClassica. Comme attendu, la production se concentre sur différentes durées de croisières, de la mini-croisière de trois jours aux deux semaines à bord.

Et Cuba ? Neil Palomba, Pdg de Costa Crociere, répond simplement : "Pour le moment, on se concentre sur l’océan Indien. Carnival est déjà rentré dans l'histoire avec Fanthom positionné sur Cuba (grâce à une dérogation, ndlr). Pour le moment, il n'est pas possible pour nous d’aller à Cuba du fait de l’embargo américain. Mais nous y pensons."

Manon Gayet

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour