webleads-tracker

  • E-tourisme
  • 11/05/2016
  • 15:00

Booking.com joue l'apaisement auprès des professionnels

Le site de réservations hôtelières déploie une série d'outils et de services aux hôteliers, dans un souci de rapprochement. Des prestations annexes seront lancées en test cet été.
Tour Hebdo :
                Booking.com joue l'apaisement auprès des professionnels
De gauche à droite, Arthur Waller, chef de produit, Peter Verhoeven, directeur général Europe, et Carlo Olejniczak, directeur France de Booking.com, ce matin dans les locaux parisiens. ©CC

Le site Booking.com se rapproche des professionnels et joue l'apaisement. Peu habitué à communiquer, le groupe a organisé ce matin sa deuxième conférence de presse en France, au cours de laquelle étaient présents des représentants du Syndicat national des hôteliers indépendants et de l'office de tourisme de Paris.

"Ces derniers mois, nous nous sommes rapprochés des syndicats hôteliers, reconnaît Carlo Olejniczak, directeur France. Nous voulons créer de la valeur à l'attention des hôteliers, et aussi améliorer les services aux utilisateurs. C'est un cercle vertueux pour une entreprise digitale comme la nôtre.

La plate-forme propose désormais aux hôteliers une nouvelle appli, Pulse, qui leur permet de gérer les réservations en temps réel, et de répondre aux questions des clients via un tchat, traduit en 42 langues. "55% des utilisateurs en France sont étrangers, justifie Carlo Olejniczak. Nous travaillons sur des réponses personnalisées. L'appli permet aussi de réserver les restaurants d'hôtels et les spas."

Charte de bonnes pratiques

Pour les hôteliers qui le souhaitent, Booking peut aussi simplifier le process de paiement, en contrôlant le contact bancaire du voyageur et en utilisant un numéro de carte virtuelle à usage unique. "Nous sommes en train de tester le système sur les tarifs non remboursables des hôtels."

Le site teste également l'envoi d'offres promotionnelles sur un marché spécifique. "Les hôteliers regrettaient que l'offre tarifaire soit identique sur tous les marchés." Ainsi, les hôtels de cinq villes en France ont mis au point des tarifs spécifiques, via le site, à l'attention des voyageurs chinois.

L'outil Booking Suite est censé aider l'hôtelier dans le calcul du yield car, selon Carlo Olejniczak, moins de 5% des hôtels disposent d'un outil propre. "Jusqu'à fin juin, notre outil de veille concurrentielle est gratuit", précise-t-il. 

Cette panoplie d'outils et de services est complétée par une charte de bonnes pratiques envers les hôteliers. Pour être en conformité avec la loi Macron, le site garantit notamment aux hôteliers une maîtrise pleine et entière des tarifs affichés, ainsi que la maîtrise de leurs disponibilités.

Réservations de prestations annexes

Près d'un an après l'interdiction de la parité tarifaire entre les plates-formes de réservation et les sites des hôtels, Carlo Olejniczak reconnaît "qu'il n'y a pas de gros changement de tarifs entre les différents canaux. Les hôteliers disposent de leurs prix librement, et nous améliorons leur visibilité sur le Web". Pour rappel, le taux de commission prélevé par Booking.com s'élève à 17% dans les grandes villes et 15% dans les petites villes.

Quant aux nouveaux services apportés aux utilisateurs du site, Booking va tester cet été la réservation de prestations annexes à l'hébergement. Des activités, telles que des excursions ou des visites de musées, vont être proposées à Paris, Londres, Rome, Amsterdam et Dubaï. "Nous renvoyons vers les liens des partenaires, dans l'objectif de créer de la fidélisation et enrichir l'expérience du voyageur. Nous ne toucherons pas de commission sur la vente", précise-t-il.

Enfin, dans sa volonté de se rapprocher des organismes institutionnels, Booking.com annonce une collaboration avec l'office de tourisme de Paris, sous la forme d'un index trimestriel des réservations, calculé sur 33 nationalités différentes, qui devrait affiner les prospectives de fréquentation de la capitale.

"Les réservations ont été calmes jusqu'en février, puis ont repris en mars jusqu'à l'attentat à Bruxelles. Actuellement, nous constatons un effet de report à deux heures de Paris et sur le littoral ouest", conclut le directeur France. 

Catalina Cueto

 

 

 

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour