webleads-tracker

  • Hébergement
  • 03/05/2016
  • 16:28

HomeAway collectera la taxe de séjour à Paris… en partie

A partir du 1er janvier 2017, les sites Abritel et Homelidays collecteront la taxe de séjour sur les réservations effectuées en ligne.
Tour Hebdo :
                HomeAway collectera la taxe de séjour à Paris… en partie
Homelidays et Abritel, deux marques de HomeAway au sein du groupe Expedia.

Après Airbnb en octobre dernier, c'est au tour de HomeAway, filiale d'Expedia, de signer un accord avec la mairie de Paris sur l'épineux sujet de la taxe de séjour. A partir du 1er janvier 2017, les sites Abritel et Homelidays s'engagent à collecter la taxe de séjour à Paris et à reverser les sommes à la ville.

"Ce n'est pas une obligation légale pour nous mais cela nous permet de rendre un service à nos clients et cela peut permettre de les fidéliser", justifie Vincent Wermus, directeur général de HomeAway France, pour qui "c'est le sens de l'histoire que les plates-formes aident à la collecte de cette taxe".

La portée de cet accord reste toutefois limité par la spécificité du positionnement des deux sites. Abritel et Homelidays ne proposant en effet qu'une simple mise en relation entre propriétaires et vacanciers, ils n'ont pas toujours la possibilité de déterminer le montant de la taxe de séjour, ne sachant pas si la réservation a finalement bien eu lieu et quels en étaient les détails.

L'accord conclu avec la mairie de Paris porte donc uniquement sur les locations qui auront été réglées en ligne et pas sur les transactions qui auront été effectuées par virement ou par chèque. "La moitié de notre inventaire propose la réservation en ligne mais la majorité des réservations se font hors ligne", confie Vincent Wermus, qui insiste sur l'existence d'une rubrique sur les deux sites détaillant les obligations légales des loueurs. "Nous avons un rôle d'éducation et de pédagogie", lance-t-il.

Quant à la date du 1er janvier 2017, le directeur général de HomeAway France explique que ce délai doit permettre les développements techniques nécessaires. "Nous attendons ensuite de voir ce que cela donne sur Paris pour étendre le dispositif à d'autres villes en France", ajoute Vincent Wermus.

Didier Forray

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour