webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 20/04/2016
  • 09:00

Crashs d'avions : le rapport de la DGAC pointe l'importance des facteurs humains

Le rapport de la DGAC ne comptabilise "que" 5 accidents ayant entraîné la mort de 243 personnes, dont 150 pour le crash de la Germanwings, en 2015.
Tour Hebdo :
                Crashs d'avions : le rapport de la DGAC pointe l'importance des facteurs humains
La ratio final est de 0,15 accident mortel de passagers par million de vols. ©Fotolia

Selon le rapport de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) publié le 18 avril, l’année 2015 aura été l’une des plus sûres pour le transport aérien. Seuls cinq accidents à travers le monde ont entraîné la mort de passagers l’an dernier. Mais avec l’un des plus marquants, le crash volontaire (émanant du copilote) de la Germanwings dans les Alpes françaises le 24 mars 2015. Ce suicide aura provoqué la disparition de 150 personnes, sur un total de décès s’élevant à 243 personnes pour l’année écoulée, soit l’un des résultats les plus bas. Six accidents entraînant la mort de 582 passagers avaient été enregistrés en 2014.

Les autres accidents concernent les compagnies TransAsia Airways à Taïwan (43 morts), Trigana Air Service (54 morts) et Aviastar Mandiri (10 morts) en Indonésie et la collision au Sénégal entre un Boeing B737 de Ceiba International et un avion de Sénégal Air qui s'est écrasé en mer (7 morts). A noter que Trigana Air Service et Aviastar Mandiri figuraient sur la "liste noire" de la Commission européenne.

La ratio final est ainsi de 0,15 accident mortel de passagers par million de vols et de 0,11 accident mortel de passagers par milliard de kilomètres parcourus. Ces résultats ne prennent toutefois pas en compte la destruction de l'A320 de la compagnie russe MetroJet (224 morts) qui résulte d’un attentat et n'a donc pas été classée comme accident par la DGAC. L’association internationale de transport aérien (Iata) retire pour sa part aussi de ses chiffres l’accident de la compagnie allemande Germanwings, ne retenant que les quatre accidents survenus en Asie et en Afrique.

Le pavillon français fait un sans-faute

"Les quelques accidents mortels survenus l’an dernier en transport aérien régulier ont mis en évidence l’importance des facteurs humains dans les activités aériennes, notamment dans le cas atypique de l’accident du vol Germanwings, précise en avant-propos du rapport Patrick Gandil, directeur général de l’aviation civile. L’année 2015 nous a également rappelé à travers la destruction de l’A320 de MetroJet que le transport aérien reste une cible privilégiée d’actes terroristes."

Il se félicite par ailleurs des progrès réalisés par le pavillon français "puisqu’aucun avion, hélicoptère ou ballon n’a enregistré d’accident mortel en transport aérien public durant l’année". 

S.J. avec AFP

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour