webleads-tracker

  • Hébergement
  • 08/04/2016
  • 00:00

Les Villages Clubs du Soleil tentés par une diversification urbaine

L’hébergeur ouvrira en février 2017 un premier club de vacances au cœur de Marseille. D’autres devraient suivre dans les grandes villes françaises.
Tour Hebdo :
                Les Villages Clubs du Soleil tentés par une diversification urbaine
Le club de vacances de la Belle de Mai pourra accueillir plus de 350 clients au coeur de la cité phocéenne. ©Les Villages Clubs du Soleil

Connu pour ses clubs de vacances tout compris à la montagne, Les Villages Clubs du Soleil amorcent une diversification urbaine avec la reprise de l’ancienne maternité de la Belle de Mai à Marseille qui sera transformée en un village vacances de 124 chambres (387 lits) avec piscine, espace de remise en forme, clubs pour enfants, salles de réunions… L’ouverture du Village de la Belle de Mai logé au cœur d’un vaste parc arboré est prévue pour février 2017.

"C’est un retour aux origines, Les Villages Clubs du Soleil ayant été créés à Marseille en 1960", se félicite Alex Nicola, le président du directoire. Installé actuellement dans le Silo à Marseille, le siège de l’entreprise déménagera d’ailleurs dès novembre prochain dans ce nouveau lieu de 7 000 m2 qui nécessitera au global des travaux pour un montant de 13 M€.

Les clients bénéficieront dans leur formule tout compris de l’accès à tous les musées de la cité phocéenne et d’un city pass pour utiliser les transports en commun. Des négociations sont en cours avec l’UCPA pour encadrer les activités sportives qui seront proposées.

Ce club permettra aussi aux Villages Club du soleil de diversifier sa clientèle actuellement centrée sur les familles avec enfants. "Nous allons y accueillir des seniors, des vacanciers en court ou long séjour mais aussi des touristes d’affaires en séminaires", assure Alex Nicola. Pour cela, la commercialisation ne sera pas effectuée à la semaine comme à la montagne mais à la nuitée. "Nous envisageons aussi de proposer des combinés entre la Belle de Mai et d’autres de nos clubs proches comme Saint-Tropez, Orcières ou Vars". Voire Dignes-Les-Bains dont le site actuellement fermé va faire l’objet d’une importante rénovation.

Trouver des opportunités dans les grandes villes touristiques

Marseille ne devrait pas rester une expérience isolée. "Notre diversification a plus de sens sur l’urbain que sur le littoral où les structures ne font le plein que du 15 juin au 15 septembre", estime-t-il. Il s’intéresse de fait aux grandes villes touristiques hexagonales (Paris, Bordeaux, Lyon, Nantes…) et pourquoi pas à quelques cités européennes comme Barcelone ou Rome.

Les Villages Clubs du Soleil n’oublient pas pour autant la montagne avec un projet 4* de 11 M€ à Oz-en-Oisans prévu pour 2018. Après avoir repris l’ancien Club Med des Ménuires en 2011, le groupe n’exclue pas également de renouveler l’opération si la marque au trident venait à lâcher ses sites actuels d’Avoriaz et de l’Alpes d’Huez.

Avec désormais 16 sites suite à la fusion avec Renouveau Vacances fin 2014, Les Villages Clubs du Soleil ont réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 65 M€ (contre 15 M€ en 2003 avec 3 clubs à l’époque) pour 120 000 clients, soit 800 000 journées de vacances par an. Le CA devrait progresser de 5% cette année suite à une très belle saison hiver (marquée par un CA de 39,2 M€) et des prises de commande en hausse de 5% pour la saison été 2016.

Un partenariat salué avec le groupe Transat

La distribution est assurée à 50% en direct (partagée a égalité entre le Web et le call center) et, pour le reste, de façon équilibrée entre les groupistes, les CE et les TO et réseaux, dont Transat France qui revend l’ensemble des clubs mais aussi Thomas Cook, Lagrange, Carrefour Voyages, E.Leclerc Voyages, Jetair (pour la Belgique…), etc. "Le partenariat avec Look Voyages a généré 2 M€ de chiffre d’affaires sur l’hiver 2015-2016", confie à Tour Hebdo Alex Nicola qui rêve déjà de nouvelles opportunités à développer avec le groupe canadien. "Air Transat opère jusqu’à 5 vols hebdomadaires entre le Canada et Marseille. De quoi attirer nos cousins canadiens dans notre futur club de la Belle de Mai".

S.J.

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour