webleads-tracker

  • Distribution
  • 07/04/2016
  • 16:44

Selectour Afat : comment les agences sont rémunérées sur l'aérien en 2016 ?

Le document envoyé aux agences confirme le déréférencement du groupe Lufthansa. A l’inverse, ANA fait son entrée dans la sélection alors que l’avenir d’Air Transat est incertain.

Lire aussi :

Tour Hebdo :
                Selectour Afat : comment les agences sont rémunérées sur l'aérien en 2016 ?
La compagnie japonaise ANA fait son entrée dans le référencement 2016 du réseau. ©ANA

Le réseau Selectour Afat vient de diffuser aux adhérents les nouvelles conditions des contrats de partenariat aérien sur l’année 2016. En complément du partenariat national reconduit avec le groupe Air France et ses partenaires (Delta Air Lines, Alitalia et Hop!), le réseau a, comme l’an dernier, structuré ses accords en trois groupes : compagnies privilégiées, compagnies partenaires et compagnies référencées. "Les compagnies ne s’engagent pas sur une durée plus longue qu’un an car elles ont peu de visibilité et leur activité évolue beaucoup d’une année sur l’autre", indique Didier Calas, coprésident de la commission achats du réseau.

D’après le document, le niveau de partenariat est défini "selon des critères objectifs liés à la générosité des contrats : rémunération garantie, tarifs négociés, structure de l'incentive, espoirs de gain…"

Ainsi, les six compagnies privilégiées (Aegean, Air Austral, Air Europa, Etihad Airways, Qatar Airways et Royal Air Maroc) s’engagent sur des taux de rémunération pouvant atteindre jusqu’à 15% si le billet est émis sur la base de tarifs négociés. C’est le cas d’Air Europa sur ses vols vers l’Espagne. De plus, ces compagnies offrent des contrats "garantis" qui assurent à l’agence de percevoir une surcommission quelle que soit l’évolution de ses ventes et même celles du réseau. "Avec le contrat garanti, les agences sont sûres de toucher un pourcentage du volume réalisé", confirme Didier Calas. 

Turkish Airlines devient une compagnie référencée. Air Transat aussi ?

A l’inverse, le contrat non garanti pratiqué par certaines compagnies référencées comme AirBerlin, EasyJet, Thai Airways ou Turkish Airlines suppose que le réseau atteigne un minimum de ventes pour percevoir une surcommission. La compagnie turque est d’ailleurs passée du statut de compagnie partenaire à celui de compagnie privilégiée dans le dernier référencement.

Et Air Transat, jusque-là compagnie privilégiée, pourrait subir un sort semblable. "Les négociations avec Air Transat sont toujours en cours", précise Didier Calas. Doit-on y voir un lien avec la sortie de Transat France du référencement TO de Selectour Afat ? "C’est une bonne question", répond-il simplement. A l’inverse, la compagnie japonaise ANA fait son entrée dans le référencement 2016 en tant que "compagnie référencée".

En 2014, Selectour Afat a enregistré sur l’aérien une hausse de 1,6% en volume et de 3,1% en nombre de billets émis avec près de 3 millions de billets d’avion vendus. Le groupe Air France-KLM et ses partenaires représentent à eux seuls plus de 50% de parts de marché.

Céline Perronnet

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour