webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 06/04/2016
  • 16:21

Air France : les (bonnes) raisons du départ d'Alexandre de Juniac

La succession est ouverte avec des candidats venus de l’extérieur mais aussi en interne.
Tour Hebdo :
                Air France : les (bonnes) raisons du départ d'Alexandre de Juniac
Alexandre de Juniac, qui aura été Pdg d'Air France-KLM durant cinq ans, devrait rejoindre Iata au plus tard cet été. ©DR

La transition vers Iata, l’association internationale du transport aérien, d’Alexandre de Juniac n’a pas été précipitée, même si les tractations ont été discrètes. Depuis six mois, le Pdg d’Air France-KLM lorgnait sur ce poste de directeur général que Tony Tyler, l’ancien patron de Cathay Pacific, doit statutairement quitter en juin.

Certes, le départ d’Alexandre de Juniac était souhaité par certaines catégories de personnel – surtout français – et en particulier les syndicats de pilotes qui n’ont pas hésité à demander son éviction au ministre de tutelle. Il était détesté par les navigants techniques, étant le premier président dans l’histoire d’Air France à avoir osé leur dire non, pas toujours habilement. Renonçant dans un premier temps à créer Transavia Europe lors de la grève de quinze jours de septembre 2014, il n’a pas réellement cédé puisque cette entité vient de réapparaître sous forme d’une base à Munich de Transavia, inaugurée la semaine dernière. Mais les négociations pour terminer le plan Transform 2015 et lancer le plan Perform 2020 piétinent depuis un an. Aussi l’annonce du départ tombe-t-elle à point nommé pour relancer les discussions.

La mission est-elle accomplie ? N’y a-t-il pas un goût d’inachevé ? Entré il y a cinq ans dans un groupe qui avait comme horizon à court terme le dépôt de bilan, l’ancien de Thales et du cabinet de Christine Lagarde a réussi à casser la spirale infernale. Air France a sorti la tête de l’eau et les comptes sont redevenus – timidement – bénéficiaires l’an dernier. Les plans de départs volontaires massifs du personnel ont été bien épaulés par la baisse du carburant pour redresser la barre. En revanche, la compagnie n’a pas réussi à se hisser au niveau de ses concurrentes européennes (IAG, Lufthansa Group) en termes de productivité. Elle reste vulnérable, menacée à la prochaine crise du transport aérien.

Plusieurs noms circulent pour sa succession

Qui va lui succéder à la tête de la holding Air France-KLM ? Si un recrutement externe est confirmé, plusieurs noms circulent. Fabrice Brégier, Pdg d’Airbus, qui ne semble pas satisfait de la cohabitation à Toulouse avec Tom Enders, Pdg d’Airbus Group, était déjà sur les rangs en 2011. Mais il lui faudrait faire un effort considérable côté salaire. Le patron de la Fnac Bompard est cité, comme Philippe Boisseau, un ancien haut directeur de Total. Guillaume Pépy (SNCF) serait l’éternel prétendant.

Si une promotion interne est possible, Frédéric Gagey, l’actuel Pdg d’Air France, semble le mieux placé. Ayant débuté chez Air Inter avant la fusion, il connaît bien le fonctionnement de la compagnie nationale. Plusieurs années en poste à Amsterdam lui ont permis d’être apprécié chez KLM et il parle le flamand couramment.

Il faudra ensuite un patron pour Air France. Le nom de Lionel Guérin circule. Il dirige actuellement Hop! Air France et a réussi à fusionner les filiales régionales sans trop de vagues. Ayant fait à peu près tous les métiers dans le groupe (sauf à l’international), il est apprécié des pilotes pour sa compétence. Alexandre de Juniac, Frédéric Gagey et Lionel Guérin ont d’ailleurs rendez-vous demain matin au premier étage de la tour Eiffel pour une conférence de presse Hop!

Thierry Vigoureux

 

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour