webleads-tracker

  • Destination
  • 31/03/2016
  • 16:06

Dubaï met en place une nouvelle taxe d'aéroport

La taxe d'environ 8,40 euros s'appliquera à tous les passagers qui partiront de ou transiteront par Dubaï.
Tour Hebdo :
                Dubaï met en place une nouvelle taxe d'aéroport
Le Dubai International Airport a accueilli 78 millions de passagers l'an dernier. ©Dubai International Airport

A partir du 1er juillet prochain, tous les passagers partant de Dubaï ou transitant par l'un des deux aéroports de l'émirat devront s'acquitter d'une nouvelle taxe de 35 dirhams, soit environ 8,40 euros. Cette taxe présentée comme "frais de service pour l'utilisation des infrastructures des aéroports" sera directement perçue par les compagnies aériennes qui l'ajouteront au prix des billets et reverseront les montants collectés au trésor émirati. Elle s'appliquera à tous les passagers âgés de plus de 2 ans.

Le prince Al Maktoum, qui dirige l'émirat, explique dans un communiqué publié sur son site officiel que "cette décision a pour objectif d'améliorer l'infrastructure aéroportuaire de Dubaï et d'augmenter sa capacité qui doit atteindre 100 millions de passagers d'ici 2023". La taxe doit notamment permettre de financer "l'agrandissement du nouveau hall D du Dubai International Airport, l'agrandissement du terminal 2 et la rénovation du terminal 1".

650 M€ de recettes attendus

Depuis 2014, le Dubai International Airport s'impose comme le premier aéroport au monde en terme de trafic de passagers internationaux, devant Londres-Heathrow : le premier aéroport dubaïote a accueilli l'an dernier 78 millions de passagers. Un chiffre qui devrait continuer à s'accroître : avec l'ouverture du hall D en février, l'aéroport a vu sa capacité portée à 90 millions de passagers. Le second aéroport de Dubaï, l'aéroport Al-Maktoum International, a quant à lui ouvert en 2013 dans la zone de Jebel Ali et la plate-forme doit prendre un rythme de croisière de 120 millions de passagers chaque année.

En se basant sur le trafic actuel, la nouvelle taxe devrait rapporter aux alentours de 650 millions d'euros par an.

Une manne financière bienvenue alors que les Etats du Golfe font face à des recettes pétrolières en forte baisse à cause de l'effondrement du prix du baril. Si Dubaï possède peu de pétrole, elle fait partie de la fédération des Emirats Arabes Unis et à ce titre reçoit des ressources fédérales. Quand le prix du pétrole baisse, le budget alloué par la fédération aux émirats baisse aussi.

Mais cette taxe pourrait avoir un impact négatif sur le trafic à Dubaï, en incitant certains passagers à privilégier un transit via Abu Dhabi, Doha ou Mascate plutôt que via Dubaï. Contacté, Pascal Maigniez, directeur de l'OT dubaïote en France, n'a pas souhaité s'exprimer ni faire de commentaire pour l'instant.

Didier Forray

 

 

 

 

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour