webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 29/03/2016
  • 15:32

Journée test pour l'aéroport de Bruxelles-Zaventem

Une simulation est organisée aujourd'hui pour tester les infrastructures temporaires d'enregistrement des passagers. L'aéroport pourrait rouvrir partiellement demain.
Tour Hebdo :
                Journée test pour l'aéroport de Bruxelles-Zaventem
Le retour à la normale à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem n'aura pas lieu avant plusieurs mois. ©Ad Meskens/Wikipédia

Simulation grandeur nature à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem aujourd’hui. Les infrastructures temporaires d’enregistrement et de contrôle (douanes, police), installées en fin de semaine dernière, vont être testées aujourd’hui par 800 employés volontaires ainsi que la police fédérale, la défense et la Direction générale du transport aérien (DGTA).

Ces installations permettront d’enregistrer 800 à 1 000 personnes par jour, soit "20% de la capacité aéroportuaire" normale. Toutes les compagnies aériennes ne pourront pas être autorisées à opérer, il va donc falloir "faire un choix" selon Arnaud Feist, le Pdg de Brussels Airport, interrogé par le quotidien belge L’Echo.

La salle de livraison des bagages ayant été fortement endommagée par les explosions, les bagages débarqués des avions seront rassemblés dans un hangar et les passagers y seront transportés en bus. Il est conseillé de voyager sans bagage en soute dans la mesure du possible.

Les voitures stationnées dans les différents parkings peuvent être récupérées depuis le weekend dernier sur présentation de son ticket de stationnement.

Arnaud Feist affirme qu’une reprise partielle de l’activité pourra être envisagée mercredi "si tout le monde donne le feu vert [ce] soir". Par ailleurs, un retour à la normale n’interviendra pas avant plusieurs mois, a-t-il annoncé, sans chiffrer le coût des dégâts causés par les attentats.

Menace d’une grève policière à l’aéroport

Le Pdg de Brussels Airport a par ailleurs insisté sur le fait que les normes de sécurité belges et européennes ont été respectées : "Comme dans tous les aéroports européens, la zone d'enregistrement est publique (...) Faut-il tout revoir ? Je suis prêt au débat, mais il faut que cela se fasse au niveau européen".

Cette question ressurgit alors que les policiers de l’aéroport y dénoncent un manque de sécurité supposé. Un préavis de grève a été déposé avant les attentats en ce sens. Pour Alain Peeters, secrétaire national du Syndicat national du personnel de police et de sécurité, "les tristes événements du 22 mars démontrent que [ces] préoccupations sont justifiées".

Ils demandent qu’aucun véhicule ne puisse approcher à moins de 100 mètres des infrastructures temporaires et que les passagers soient contrôlés avant leur entrée dans le bâtiment.

Les départs et les arrivées sont toujours déroutés vers les aéroports régionaux, qui apparaissent de plus en plus surchargés, ce qui engendre des perturbations pour les passagers. Des vols sont aussi orientés vers l’Allemagne et les Pays-Bas, selon le quotidien français Le Monde.

M.G. et T.V. avec AFP

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour