webleads-tracker

  • Transport
  • 22/03/2016
  • 15:35

Attentats de Bruxelles : chaos dans les airs comme sur les rails

La capitale belge a vu l'ensemble du trafic aérien et ferroviaire suspendu ou détourné vers d'autres aéroports et gares en Europe.
Tour Hebdo :
                Attentats de Bruxelles : chaos dans les airs comme sur les rails
Les vols vers Bruxelles-Zaventem ont été déroutés vers Charleroi, Bruges, Liège, Lille, Orly, Roissy... ©Lucash / Wikipedia

Réactualisé à 16h55

Les attentats meurtriers qui ont frappé Bruxelles tôt ce matin, touchant l’aéroport international de Zaventem ainsi que le métro à la station de Maelbeek, ont évidemment eu d’importantes répercutions sur les transports dans et vers la capitale belge. Les transports en commun (métro mais aussi bus et tramway) ont été suspendus alors que Bruxelles est repassée en niveau 4, soit le niveau d'alerte maximal.

Le trafic des trains Thalys vers Bruxelles, Cologne et Amsterdam qui passent par la gare de Bruxelles-Midi a donc été aussi arrêté. Les TGV qui étaient en circulation au moment des attentats sont repartis vers leur gare de départ. Thalys précise que l’ensemble des billets de ses trains pour aujourd’hui et demain "sont échangeables selon disponibilité ou remboursable sans frais supplémentaire au point de vente initial". En fin d'après midi, Thalys annonçait toutefois la circulation de 2 trains au départ de Paris-Nord vers Bruxelles-Midi à 17h16 et 19h13, et dans l'autre sens à 19h13 et 21h57. 

Si les Eurostar entre Londres et Paris circulent, ceux depuis et vers Bruxelles sont arrêtés. Les trains qui étaient partis de Saint-Pancras International ont été stoppés en gare de Lille-Europe. Plusieurs liaisons Londres-Lille seront assurées aujourd’hui en remplacement, Eurostar conseillant aux passagers d’arriver au moins une heure avant le départ compte tenu des mesures de sécurité renforcée mises en place.

La circulation des autocars Ouibus, filiale de la SNCF, restée en revanche assurée entre Paris et la capitale belge. Des retards sont toutefois importants en raison du renforcement du contrôle des passagers et des bagages. Chez Eurolines, la vente de billets Paris-Bruxelles a été arrêtée jusqu’à nouvel ordre. Les cars partis ce matin de Paris vers Bruxelles pourraient déposer leurs passagers à Louvain si l’accès à la capitale belge n’est pas possible aujourd'hui. Flixbus a choisi pour sa part Anderlecht, située à l’ouest de Bruxelles, comme nouvelle gare d’arrivée temporaire le temps que la situation revienne à la normale.

Un impact sur 1 000 vols aujourd’hui dans le ciel européen

Côté aérien, alors que le terminal où s’est produit l’attentat kamikaze a été très endommagé, 14 personnes y trouvant la mort selon le bilan à l'heure où nous publions cet article, l’aéroport de Bruxelles-Zaventem a été fermé jusqu’à mercredi 6h00 obligeant plusieurs avions à se dérouter vers d’autres plate-formes aéroportuaires belges (Charleroi, Liège), hollandaises (Amsterdam-Schiphol, Maastricht) et françaises (Lille pour un appareil venant de Rome, Orly en provenance de Barcelone et Roissy-CDG pour ceux qui avaient décollé de Tirana et Montréal). Un appareil qui avait quitté l’aéroport de Bâle-Mulhouse a également fait demi tour. Enfin, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a annoncé que les vols depuis Nantes et Lyon n’avaient pas été opérés, ceux partis de Lyon, Marseille et Paris ont mis le cap vers Bruges et Charleroi. Une vingtaine de vols sont annulés au total ce mardi depuis la province vers Bruxelles.

Au global, ces attentats auraient eu un impact sur près de 1 000 vols européens qui ont été annulés ou déroutés. Les compagnies comme Easyjet, Lufthansa, British Airways, Ryanair ont mis en place des numéros d’urgence pour tenir informer les passagers de l'évolution de la situation.

Les Etats européens renforcent la surveillance et les contrôles

Conséquence de ces évènements tragiques, les contrôles aux frontières avec la Belgique ont été renforcés en France, aux Pays-Bas et en Allemagne. La sécurité a aussi été accrue dans les 36 aéroports français notamment au niveau des contrôles dans les espaces publics, selon la DGAC. Le gouvernement français a pour sa part annoncé le déploiement sur le territoire de 1 600 policiers et gendarmes supplémentaires. Les gares parisiennes notamment sont sous haute surveillance. Même chose pour les aéroports, gares et métros dans plusieurs pays européens comme à Londres, Paris, Francfort, Copenhague, Barcelone, Prague, Sofia… Thalys confirme également que les procédures de sécurité sont augmentées dans les gares que dessert la compagnie ferroviaire.

S.J. avec AFP

 

 

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

  • Veuillez résoudre l'opération :
     = 
  • Valider

RECHERCHER

DONNEZ VOTRE AVIS

La vente d’activités loisirs par Airbnb vous inquiète-t-elle ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour