webleads-tracker

  • Production
  • 07/12/2017
  • 16:47

Fram intègre Plein Vent à marche forcée

Plein Vent prendra un nouveau départ en 2018, sans qu’il soit question de supprimer la marque. Le départ de 28 salariés et le rapatriement des opérations à Toulouse sont actés.
Tour Hebdo :
                Fram intègre Plein Vent à marche forcée
Le bureau de Saint-Laurent-du-Var restera ouvert pour de simples opérations commerciales. ©DR

Quel avenir pour Plein Vent, filiale du groupe Fram depuis 2008 ? A cette question, Michel Quenot, directeur général de Fram répond fermement : "Plein Vent est et va rester la marque entrée de gamme de Fram, il n’a jamais été question ni de la supprimer ni de fermer le TO." Comme évoqué par notre confrère Tourmag.com, le voyagiste de Saint-Laurent-du-Var va cependant tourner une page de son histoire. 28 salariés (sur 35) quitteront l’entreprise d’ici fin janvier 2018 dans le cadre d’un licenciement économique, en désaccord avec la stratégie présentée par la direction du groupe à Toulouse.

"Ce n’est pas forcément ainsi que nous aurions souhaité que les choses se passent", précise Michel Quenot. Un premier projet de 13 licenciements accompagnait la migration informatique de Plein Vent, le TO devant intégrer le nouvel outil Flexi Fram. "Cette évolution technologique est l’opportunité pour Plein Vent de gagner en souplesse et flexibilité, de reprendre l’avantage en séjours et surtout de garder un bon positionnement tarifaire en piochant dans une offre aérienne élargie", indique le directeur général.

Une opportunité de développement

"On ne nous a pas présenté un vrai projet stratégique à moyen et long terme pour Plein Vent", regrettent de leur côté les représentants des salariés du TO qui ont le sentiment de ne plus être "maîtres de leur destin" depuis plusieurs années et notamment le dépôt de bilan de Fram en 2015, avant son rachat par Karavel/Promovacances. "En supprimant 13, postes, c’était la moitié des effectifs du siège qui disparaissaient. Cela a suscité inquiétude et perte de confiance", indiquent-ils. D’où le rejet du plan et l’ouverture de nouvelles négociations jugées "courtoises" par les deux parties.

Faute d’adhésion, la direction de Fram a finalement ouvert la possibilité à ceux des salariés qui le désiraient de partir dans le cadre d’un licenciement économique. 28, autant dire la quasi-totalité de l’équipe, se sont résolus à cette extrémité. "C’est un divorce inévitable. Mais pas de gaîté de cœur, en prenant nos responsabilités, car nous voulons que Plein Vent, une marque à laquelle nous sommes profondément attachés, comme une famille, continue", précisent avec émotion les salariés concernés qui ne souhaitent pas profiter des possibilités de reclassement offertes au siège à Toulouse.

Une nouvelle équipe et un nouveau départ

 "Nous allons embaucher une nouvelle équipe", annonce Michel Quenot. Le bureau de Saint-Laurent-du-Var restera ouvert pour de simples opérations commerciales, l’ensemble de l’opérationnel de Plein Vent se gèrera dorénavant à Toulouse. "Mais nous ne fermons pas Plein Vent, c’est un TO qui a de la valeur pour nous", insiste Michel Quenot. "Nous lui donnons au contraire de nouveaux moyens pour se développer."

Plein Vent conserve ainsi sa marque mais aussi ses lignes dédiées au sein du call center. La brochure Eté est en cours et Flexi Fram ouvre des perspectives nouvelles en Tunisie et au Maroc notamment. Interrogé sur cette évolution, Joost Bourlon, patron historique de Plein Vent et toujours mandataire social du TO, n’a pas souhaité s’exprimer.

Pascale Filliâtre

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Nicolas DUJARDIN

Cher(e)s Partenaires,Collègues et amis(es), C'est avec tristesse et amertume que j’écris ces quelques lignes. A lire cet article, on aurait tendance à penser que nous vivons dans le monde bienveillant des Bisounours. il n'en est malheureusement loin. Comme nous sommes loin du reportage passé il y a peu sur M6 intitulé "Ces patrons qui nous veulent du bien". Les nôtres n'ont pas pris cette peine. Sous prétexte d'un changement d'informatique, on se retrouve a un changer d'adresse, de ville et de département mais pas de n° de téléphone (Ouf !!). Et pas que sur Toulouse, à lire nos propositions de reclassement. Pour ma part, j'ai eu le droit au Havre, en plus de Toulouse, pour un poste de chef d'agence. Annonce ou je devais postuler avant le 02/10 alors que cette proposition, envoyée par Mail, m'ait été adressé le 01/12. Passons sur cette délicatesse qui m'a presque soutiré un sourire. Délicatesse que n'a su, lors des premières réunions avec nos DUP, être prise.En effet, la DRH de FRAM est venue "accompagnée" par des agents de protection. C'est vrai, qu'avec plus de 80% de gente féminine, il était dangereux de venir nous rencontrer. Certaines images peuvent marquer les esprits lorsqu'elles sont véhiculées par les Médias. Une chemise arrachée est si vite arrivé de nos jours.... J'ai donc pris, comme beaucoup chez nous, la décision de jeter l'éponge. Décision dure, triste et très difficile. Même après avoir pris rendez vous avec la psychologue du Travail. Qui, soit dit en passant, a eu son carnet bien remplie grâce ou plus exactement à cause de ce qui me/nous arrivait. C'est donc le cœur lourd, la larme à l’œil que je vous dis, chers Partenaires, collègues et amis(es) au revoir en ayant une pensée toute particulière au fondateur de Plein Vent Voyages, qui doit se dire qu'une époque est définitivement tournée. ND

le 07 Décembre 2017 - Société : PLEIN VENT / DIRECTION RESA GROUPES/INDIV

MARTIN

05 Déc 1994 : je fais mon entrée chez PLV. 05 Déc 2017: Je reçois la lettre RAR pour le reclassement Est-ce un signe ? Sans doute. Signe qu'un PLEIN VENT est désormais fini. Celui d'une entreprise familiale, conviviale, authentique. La marque continue, certes, mais qu'en est-il du contenu ? Un deuxième pan de vie s'ouvre à nous tous, nous, qui avons tant d'ancienneté chez PLV. Collègues PLV, je vous embrasse !!!

le 08 Décembre 2017 - Société : pleinvent

MARTIN

05 Déc 1994 : je fais mon entrée chez PLV. 05 Déc 2017: Je reçois la lettre RAR pour le reclassement Est-ce un signe ? Sans doute. Signe qu'un PLEIN VENT est désormais fini. Celui d'une entreprise familiale, conviviale, authentique. La marque continue, certes, mais qu'en est-il du contenu ? Un deuxième pan de vie s'ouvre à nous tous, nous, qui avons tant d'ancienneté chez PLV. Collègues PLV, je vous embrasse !!!

le 08 Décembre 2017 - Société : pleinvent

gilles

Bonjour Père Noel. En cette période de fête, je m'adresse à toi car je pense sincèrement que cette période de réjouissance sera quelque peu ternie cette année. Tu sais pourtant que nous avions bien travaillé ( je pense même plus que tes lutins ) ; la semaine, le soir, le weekend. Pourtant ; la constatation est là ; pas de joujoux dans nos souliers... Toutefois et, comme des ténèbres rejaillit souvent la lumière, je sais que tu vas remercier tous ces gens qui pendant de nombreuses années ont oeuvré pour la réussite de Plein Vent. Je sais que tu sais reconnaître le travail bien fait, la complicité, le réalisme, le professionnalisme, l'atmosphère.... toutes ces choses qui ont fait et qui feront toujours notre réussite. Alors s'il te plait n'oublie personne durant ta tournée. Notre bienveillance vis-à-vis de nos clients à toujours été notre marque de fabrique. Inutile de te rappeler les noms de chacun ; je pense qu'ils figurent tous sur ta liste. Alors comble les de tes bienfaits. Quant aux autres ; n'oublie pas d'en parler au Père Fouettard ; je pense qu'il se fera un plaisir de les visiter pour partager les bons moments qu'ils nous font passer. Je pense maintenant qu'il est temps de te laisser ( toi aussi tu vas avoir du travail à accomplir ). Ah encore une chose ; ton traîneau ; sans nous il ne pourrait pas aller bien loin. Alors nous te chantons tous une dernière fois ; vive Plein Vent vive Plein Vent l'hiver. A bientôt Père Noel et que tes valeurs restent à jamais dans les coeurs de tous ceux qui ont fait que Plein Vent est et restera une extraordinaire société. Gilles.

le 08 Décembre 2017 - Société : pleinvent

Pleinvent

Bonsoir, on donne encore et encore sans relâche jusqu'au bout comme si on continuait ensemble ,comme si tout ça n'était qu'une mauvaise passe, comme si on allait se relever ,même si c'est dur de se dire que c'est la fin et que arrivera ce jour attendu de soulagement d'un côté mais aussi le jour où on se dira au revoir sans se dire à demain et que ça va faire mal car on realisera vraiment que c'est notre fin..Bonne chance à tous, ceux qui partent, ceux qui restent, dans les bons et mauvais moments, nous sommes resté soudés pour donner le meilleur à notre société qu'on aimait tant.Bon vent Pleinvent!

le 08 Décembre 2017 - Société : Pleinvent

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

n°1587-88 - décembre 2017

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour