webleads-tracker

  • Transport aérien
  • 07/12/2017
  • 15:47

Les joint-ventures atteignent leur altitude de croisière

Les annonces de création de joint-ventures se multiplient depuis quelques mois dans l'aérien. Qu'y gagnent les compagnies et qu'y gagnent les passagers ? Bilan.
Tour Hebdo :
                Les joint-ventures atteignent leur altitude de croisière
En créant cette joint-venture, Delta Airlines annoncent une remise à plat des horaires de ses vols pour offrir une meilleure connectivité. ©Wikipedia

Les joint-ventures entre compagnies aériennes montent clairement en puissance cette année. Après la création d'une joint-venture entre Air France et Jet Airways la semaine dernière, c'est au tour de son partenaire de Skyteam Delta Airlines de former une joint-venture avec la low-cost canadienne WestJet. En juin dernier, Delta Airlines et Korean Airlines se sont associés sur le Pacifique tandis que Lufthansa et Singapore Airlines mettent en place un accord similaire sur l'Asie, suite à l'autorisation des autorités de régulation de la concurrence de Singapour en décembre 2016. En octobre dernier, Air France et Vietnam Airlines ont également lié leur sort sur le Vietnam. Une véritable lame de fond !

A la différence du bon vieux partage de codes, la coentreprise permet d'aller bien plus loin puisqu'il s'agit cette fois de partager les coûts mais aussi les recettes des lignes exploitées conjointement, en s'appuyant sur les forces de chacun sur son marché d'origine. "Une liaison dont la mise en place pourrait être risquée pour une seule compagnie peut alors devenir rentable dans le cadre d'une joint-venture, les revenus et les risques étant partagés", explique Chris Goater, porte-parole de l'association du transport aérien international (Iata).

Baisse des prix à la clé pour le voyageur

Et les clients dans tout cela ? Iata affirme que les joint-ventures profitent de façon incontestable aux passagers : l'association a calculé que la mise en place d'une joint-venture aboutit à une baisse de 27% du prix des billets sur la ligne par rapport à un accord interligne classique. Les passagers bénéficient aussi de nouvelles lignes et d'une connectivité améliorée. Avec l'accord entre Air France-KLM et Vietnam Airlines, l'objectif est notamment d'optimiser les horaires pour faciliter les vols en correspondances depuis Paris-CDG, Hanoi et Ho Chi Minh Ville. Même chose pour Delta Airlines et WestJet qui mettent en avant d'emblée une coordination des horaires des vols entre les États-Unis et le Canada.

Les clients y gagnent aussi en matière de récompenses pour leur fidélité. Delta Airlines et WestJet annoncent des "bénéfices supplémentaires" dans le cadre de la joint-venture, les passagers pouvant notamment profiter des avantages des programmes de chacune des deux compagnies. Au final, la joint-venture s'avère un modèle gagnant-gagnant, aussi bien pour les compagnies aériennes et les passagers. Une formule qui est appelée à continuer à se développer en 2018 !

Didier Forray

Cette page est réservée aux abonnés

Pas encore abonné ?

Ou testez gratuitement l’offre abonné pendant 15 jours

Offre d'assai gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous :

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@tourhebdo.com. »

Vos Réactions

Pas de réaction pour le moment, soyez le premier.

© Tous droits réservés

ABONNES PREMIUM

Recevez la newsletter quotidienne

Cliquez ici pour vous inscrire

RECHERCHER

le magazine

n°1587-88 - décembre 2017

DONNEZ VOTRE AVIS

Quel produit vendez-vous le plus pour cet hiver ?

  • Le club
  • La location à la neige
  • Le séjour ou le circuit long-courrier
  • La croisière

Tour Hebdo

Couverture Tour Hebdo

Lire Tour hebdo sur web, mobile, tablette

J'achète un numéro

Je m'abonne

RESTEZ CONNECTÉ

  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Flux RSS
Le Blog de Tourhebdo
#

Icotour - Le partenaire des professionnels du voyage depuis 1974

couverture Icotour